DIVERTISSEMENT

La situation financière du Village en chanson s'améliore

11/01/2016 04:08 EST | Actualisé 11/01/2016 04:08 EST
ICI Radio-Canada

La situation financière du Village en chanson de Petite-Vallée s'améliore. Un an après avoir sonné l'alarme et annoncé un déficit accumulé de 272 000 $, l'organisation est convaincue de pouvoir retrouver l'équilibre budgétaire d'ici cinq ans.

L'hiver dernier, les administrateurs du Village, qui gèrent le Festival en chanson de Petite-Vallée, ont mis en place différents comités de travail qui ont porté leurs fruits. Le directeur général et artistique Alan Côté affirme avoir terminé l'année 2015 avec un léger surplus de 2300 $. Quant au déficit accumulé, il est maintenant sous les 250 000 $.

« Ça a été une grosse année. On a pris les choses au sérieux. Je sens que les vents sont en train de tourner. »

— Alan Côté, directeur général et artistique du Village en chanson de Petite-Vallée

Alan Côté ajoute qu'en plus de réduire au maximum ses dépenses, le Village en chanson devra continuer de générer de nouveaux revenus en organisant de nouvelles activités. Les administrateurs entameront en février une planification stratégique quinquennale menée par la firme Hanneke Marois-Ronken. Cet accompagnement permettra à l'entreprise de trouver un meilleur positionnement en plus de rassurer les partenaires financiers.

Le public a répondu au cri d'alarme du Village en chanson

village

Les amoureux du Village en chanson, de son Festival et de son camp musical, ont contribué à remettre le navire à flot. La campagne de financement du Fonds Dan-Gaudreau, l'opération « Moi, j'aime Petite-Vallée » et la présentation d'un spectacle-bénéfice en collaboration avec le Cercle des gens d'affaires gaspésiens à Montréal ont permis de recueillir 100 000 $. L'aide du public a servi à combler le manque à gagner laissé par la baisse des subventions provinciales et régionales, en plus de rembourser une partie du déficit accumulé.

De nouveaux défis pour 2016

Le Village en chanson vient d'obtenir l'aval de la Fabrique de Cloridorme pour améliorer le confort de l'église, utilisée de plus en plus souvent pour présenter les spectacles du Festival de Petite-Vallée. L'achat de plus de 1000 nouveaux sièges et l'installation de paliers pour surélever les spectateurs font partie du projet évalué à près de 90 000 $.

Écoutez ici l'entrevue d'Alan Côté diffusée à l'émission Bon pied, bonne heure.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter