NOUVELLES

Un physicien montréalais de 101 ans témoin du siècle nucléaire

07/01/2016 09:47 EST | Actualisé 07/01/2016 09:47 EST

Alors que la Corée du Nord dit avoir réussi son premier essai de bombe à hydrogène, un physicien montréalais de 101 ans raconte comment il a vécu le siècle du nucléaire et, par ses travaux, contribué au développement de la bombe atomique.

Maxence Bilodeau s'est entretenu avec Pierre Demers, qui se souvient du projet Manhattan, auquel il a participé bien involontairement, et de la bombe d'Hiroshima.

Au début de la Deuxième Guerre mondiale, Pierre Demers quitte la France où il exerçait le métier de physicien et atterrit à l'Université de Montréal.

Il travaille au « laboratoire de Montréal », où sans le savoir, il fait des recherches avec d'autres scientifiques dont les résultats sont transmis aux responsables du projet Manhattan.

« Nous connaissions l'existence du projet Manhattan, mais on ne savait pas qu'ils avaient l'intention de créer une bombe », raconte Pierre Demers.

Le 6 août 1945, Pierre Demers apprend, en même temps que tout le monde, que les États-Unis ont lancé une bombe atomique sur la ville d'Hiroshima.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Hiroshima: 68e anniversaire de la bombe nucléaire