Films à l'affiche le 8 janvier 2016 (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Sortie au cinéma prévue? Découvrez les films à l'affiche cette semaine!

Le Huffington Post Québec et Mediafilm.ca vous présentent les films qui prennent l'affiche cette semaine au Québec:


FORET, LA (Forest, The) (5)

États-Unis. 2016. 93 min.
Drame d'horreur de Jason Zada avec Natalie Dormer, Taylor Kinney, Yukiyoshi Ozawa, Eoin Macken, Rina Takasaki, Stephanie Vogt.

L'Américaine Jess Price disparaît au cours d'une visite à la forêt de Aokigahara, située au pied du mont Fuji, où des personnes de partout dans le monde viennent mettre fin à leurs jours. Refusant de croire à la mort de la jeune enseignante, sa soeur jumelle Sara prend aussitôt l'avion pour Tokyo, laissant son conjoint derrière elle. Parvenue par train au mont Fuji, Sara loge dans un hôtel, où son sommeil est troublé par des cauchemars terrifiants et d'étranges visions nocturnes. Au bar, elle fait la connaissance d'Aiden, un séduisant journaliste australien, qui lui offre de participer avec un guide japonais à une excursion dans la "forêt des suicidés". En échange de quoi, il pourra faire un reportage sur sa quête et sa relation privilégiée avec sa soeur. Or, tous ceux qui traversent ce bois s'exposent aux esprits des disparus, qui s'amusent à brouiller leur perception de la réalité.

Empruntant le même cadre dramatique que le SEA OF TREES de Gus Van Sant (bientôt en salles au Québec), ce thriller d'horreur très classique ménage quelques scènes assez tendues, réalisées avec soin et savoir-faire. Mais il y a trop de failles dans le scénario pour emporter l'adhésion. Natalie Dormer (HUNGER GAMES) est charismatique, à défaut de toujours convaincre.

INGRID BERGMAN - IN HER OWN WORDS (4)

Suède. 2015. 114 min.
Documentaire de Stig Bjorkman.

Ce portrait intime d'Ingrid Bergman, star de CASABLANCA, NOTORIOUS et SONATE D'AUTOMNE, s'appuie sur ses propres mots, et les souvenirs de ses enfants, ainsi que sur les films et photos qu'elle collectionna compulsivement tout au long de son existence. De son enfance difficile en Suède (où elle se retrouva orpheline en bas âge), à sa liaison extraconjugale avec Roberto Rossellini (qui fit scandale à l'époque), émerge le parcours d'une femme extraordinairement complexe, dont l'inlassable quête de bonheur l'amena à essayer de conjuguer tant bien que mal vie de famille et passions personnelles. Le tout, au fil d'une vie incroyablement riche et tourmentée, plus surprenante que celle de la plupart des personnages qu'elle a eu à jouer.

Cette incursion dans l'intimité d'une star, qui refusa de sacrifier ses passions à sa vie de famille, parle moins du cinéma que de la quête de bonheur d'une femme avant-gardiste. Porté par des témoignages émouvants et un montage habile, l'ensemble s'impose comme un portrait de femme fascinant, et une réflexion sur le rôle de l'image dans la construction de nos souvenirs.

ONCLE BERNARD - L'ANTI-LEÇON D'ECONOMIE (3)

Canada. 2015. 79 min.
Documentaire de Richard Brouillette.

Le 8 mars 2000, le documentariste québécois Richard Brouillette s'installe avec ses caméras dans les bureaux de Charlie Hebdo. Devant lui, Bernard Maris, alias Oncle Bernard, économiste de formation et auteur d'une chronique dans le journal satirique. Répondant aux questions du cinéaste, Maris démonte une à une toutes les idées reçues et les préconceptions véhiculées par les savants, les experts et les journalistes pour défendre la pensée libérale dominante. Le chroniqueur explique alors comment l'économie contemporaine, fondée sur les concepts inquantifiables de confiance et de transparence - alors qu'elle repose principalement sur l'incertitude et l'opacité -, est en réalité la propriété de quelques hommes à qui personne ne demande jamais d'explications. La tyrannie des chiffres, la main invisible, la mondialisation, l'inflation, la croissance... Oncle Bernard déconstruit en mots et en images simples tous les mécanismes auxquels nous obéissons malgré nous.

Tourné dans la foulée de L'ENCERCLEMENT (paru en 2008), ONCLE BERNARD ajoute une pierre au formidable travail de vulgarisation économique entrepris pas Richard Brouillette il y a quinze ans. Montées avec dynamisme, les images, d'un noir et blanc texturé, confèrent un supplément d'émotion à ce film en hommage aux victimes de l'attentat de janvier 2015.

REVENANT, LE (Revenant, The) (4)

États-Unis. 2015. 156 min.
Western de Alejandro Gonzalez Inarritu avec Leonardo DiCaprio, Tom Hardy, Domhnall Gleeson, Will Poulter, Forrest Goodluck, Arthur RedClood, Melaw Nakehk'o, Fabrice Adde, Emmanuel Bilodeau, Vincent Leclerc.

En 1823, le territoire nord-américain est visité par des trappeurs américains et français, qui ont organisé un commerce de fourrures au mépris des différentes tribus amérindiennes qui y habitent. Attaqué par l'une d'elles, le groupe américain, dirigé par le général Ashley, prend la fuite grâce à Hugh Glass, un trappeur particulièrement doué pour la survie, qui arpente ces bois depuis longtemps avec son fils né d'une union avec une autochtone. Mais Glass est sauvagement attaqué par un ours et ses blessures sont telles que les membres de l'expédition décident de repartir, tandis que deux volontaires restent pour veiller sur lui. Parmi eux, John Fitzgerald, qui ne l'entend pas de cette oreille et laisse Glass pour mort, dans les bois enneigés, après avoir tué son fils. Mais contre toute attente, le trappeur réussit à survivre dans cet environnement hostile et à rejoindre le campement.

Plans-séquences fluides, photographie naturaliste sublime, vivacité des cadres: l'arsenal stylistique du réalisateur de BIRDMAN impressionne. Toutefois, mis au service d'un récit brutal, alourdi par des longueurs et une musique grandiloquente, ce dispositif semble artificiel. Dans un rôle physiquement exigeant, Leonardo DiCaprio est très intense.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
Quoi regarder à la télévision québécoise en 2016?
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Les 3 meilleurs films de la semaine selon la presse (30.12.2015)

La sélection des films de la semaine du 6 janvier au 13 janvier 2016

Les 3 meilleurs films de la semaine selon la presse (23.12.2015)

Les 3 meilleurs films de la semaine selon la presse (16.12.2015)

"Arrêtez-moi là", "Mistress America", "Janis"... Les films à voir (ou pas) cette semaine