POLITIQUE

Tarifs majorés d'UberX : «totalement déraisonnable», dit le ministre Poëti (VIDÉO)

04/01/2016 06:52 EST | Actualisé 05/01/2016 07:19 EST

QUÉBEC – Le ministre des Transports persiste et signe : UberX est illégal. Il invite les utilisateurs qui ont dû payer des tarifs fortement majorés la veille du jour de l’An à contacter un avocat.

Des utilisateurs d’UberX ont dû payer des centaines de dollars le 31 décembre dernier pour des courses généralement beaucoup moins dispendieuses.

«Ça m’apparaît totalement déraisonnable», lance le ministre des Transports, Robert Poëti.

Uber ajuste ses prix en fonction de l’achalandage. L’entreprise précise que les utilisateurs sont prévenus lorsque les tarifs sont majorés et doivent confirmer leur approbation avant de commander une voiture.

«Ça n’arriverait pas dans l’industrie du taxi actuelle, souligne Robert Poëti. Le coût des courses est réglementé. Les chauffeurs de taxi voudraient faire quelque chose comme ça, il ne pourrait pas.»

À l'inverse, les chauffeurs d’UberX ne sont pas réglementés, souligne le ministre. «On peut se demander, la personne qui conduit le véhicule, est-ce qu’elle a des antécédents criminels vérifiés? Est-ce qu’elle a des assurances sur son véhicule? Est-ce que son véhicule a été inspecté?», énumère-t-il.

Sur les ondes de TVA, Robert Poëti a affirmé que la majoration des tarifs était «du vol». Le ministre a tempéré ses propos en entrevue. «Au sens de la loi, criminel, ce n’est pas du vol, mais c’est du taxi commercial illégal. Et, de demander huit ou neuf fois [le prix habituel], pour moi c’est un tarif qui est tout à fait abusif et complètement déraisonnable.»

«Je les invite à consulter des avocats», dit Robert Poëti. Il reconnaît toutefois que la contestation pourrait être difficile puisque les utilisateurs ont accepté les tarifs majorés sur l’application d’Uber.

«C’est aux gens de voir s’ils ont un recours, ce n’est pas moi qui peux leur dire ça, ajoute-t-il. Mais pour moi, comme pour ceux qui ont exposé leurs cas publiquement, ça m’apparaît tout à fait déraisonnable, ces changements de tarifs, dans des situations où les gens ont besoin d’un service de taxi et dont on profite d’une façon déraisonnable de la situation.»

INOLTRE SU HUFFPOST

6 choses à savoir sur Uber