NOUVELLES

Le climat affecte l'approvisionnement des Premières Nations

03/01/2016 03:16 EST | Actualisé 03/01/2016 03:16 EST
hannibal1107/Flickr
Labrador and Northern Quebec

OTTAWA _ Les leaders autochtones commencent à s'inquiéter des impacts des changements climatiques sur les conditions hivernales des routes, essentielles pour faire parvenir nourriture, essence et autres fournitures essentielles aux communautés nordiques.

Le chef régional pour l'Ontario de l'Assemblée des Premières Nations, Isadore Day, affirme que les routes hivernales de la province sont essentielles à un grand nombre de réserves éloignées qui comptent sur le réseau pour éviter les coûts élevés encourus par le transport aérien.

M. Day se dit inquiet que les communautés ne puissent plus compter sur les routes d'hiver en raison des conditions climatiques imprévisibles.

Le porte-parole du Nouveau Parti démocratique (NPD) en matière d'Affaires autochtones, Charlie Angus, qui est député d'une circonscription du nord de l'Ontario qui comprend plusieurs communautés autochtones, considère qu'il faut investir dans des infrastructures durables.

De son côté, la ministre des Affaires autochtones, Carolyn Bennett, admet que l'impact des changements climatiques est "très inquiétant" et qu'il ne fait aucun doute que les Premières Nations canadiennes sont parmi les premiers citoyens touchés.

Le gouvernement est ouvert à évaluer les impacts socio-économiques du dossier pour développer une stratégie à long

terme.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Des sites naturels et culturels célèbres menacés par le réchauffement climatique