NOUVELLES

FerroAtlantica renonce à son projet d'usine de silicium à Port-Cartier, sur la Côte-Nord

16/12/2015 04:46 EST | Actualisé 16/12/2015 04:46 EST
jmerelo/Flickr
Es que en el sur estamos poco acostumbrados a ver fábricas.

MONTRÉAL _ Le géant espagnol FerroAtlantica a annoncé mercredi qu'il renonçait à son projet usine de silicium métal qui devait voir le jour à Port-Cartier, sur la Côte-Nord.

Cet investissement de 382 millions $, qui devait créer 345 emplois directs, avait été annoncé par le gouvernement péquiste en janvier 2014 dans le cadre du Forum économique mondial de Davos, en Suisse.

L'entreprise a attribué sa décision de mercredi à un accroissement de la capacité de production en Chine, ce qui, à son avis, compromet le "bon équilibre du marché".

FerroAtlantica compte plutôt favoriser l'expansion de ses activités existantes afin d'éviter d'investir dans de nouvelles installations.

En plus de Port-Cartier, des villes comme Saguenay, Baie-Comeau et Shawinigan se disputaient les faveurs du géant espagnol pour la construction de ce qui devait être la première usine de silicium métal en Amérique du Nord.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Expédition dans le Parc national de Tursujuq au Nunavik