DIVERTISSEMENT

Amputée des quatre membres: le courage émouvant de Marie-Sol St-Onge (VIDÉO)

08/12/2015 01:46 EST | Actualisé 08/12/2015 03:22 EST
Marie-Sol St-Onge : invincible

DOCUMENTAIRE : Marie-Sol St-Onge : invincible! Ce soir, 20 h.Marie-Sol St-Onge est une combattante acharnée, une véritable force de la nature! En 2012, elle est admise à l'hôpital pour ce qui semble être un grave cas de gastro-entérite. À cause d'une foudroyante invasion de la bactérie mangeuse de chair, elle en ressort amputée des quatre membres. À voir!

Publié par Canal Vie - La page officielle sur 8 décembre 2015

Immense témoignage de courage, de résilience, d’optimisme, de foi en la vie, le documentaire Marie-Sol St-Onge : Invincible ne pourra laisser qui que ce soit insensible. Amputée des quatre membres après avoir été frappée par la bactérie mangeuse de chair, la sympathique Marie-Sol St-Onge raconte son histoire ce soir, à 20h, à Canal Vie. Soyez avisés : son récit vous ébranlera… mais son sourire rayonnant et ses propos chargés d’espoir vous inspireront à coup sûr.

Marie-Sol, une artiste-peintre, son conjoint, Alain Robert, et leurs deux garçons menaient une existence tout à fait paisible, jusqu’à ce que leur quotidien bascule, au printemps 2012. La maman de 34 ans ne voyait rien venir d’anormal lorsqu’elle a reçu un billet de l’école de ses enfants, annonçant qu’un virus galopait dans les classes. Lorsqu’un de ses fils et son amoureux ont été secoués par un virulent rhume, elle ne s’est pas inquiétée non plus. Quand elle-même s’est retrouvée sur le carreau en raison d’un mal de gorge et d’une gastro, elle croyait toujours que les symptômes s’envoleraient rapidement. Or, la nuit du 8 mars, incapable de respirer normalement, elle a dû être conduite à l’hôpital, là où a commencé le plus grand combat de sa vie.

«On est tombés en mode militaire», indique Alain, son partenaire de vie, pour résumer comment les événements se sont déroulés lors de ce moment fatidique. Pendant toute la première partie du documentaire Marie-Sol St-Onge: Invincible, Marie-Sol, son homme et les gens qui ont pris soin d’elle s’adressent sobrement à la caméra, dans un éclairage tamisé, au son d’une musique qui, dirait-on, amplifie la gravité de ces souvenirs.

À 8 minutes 15, la droite Marie-Sol fond déjà en larmes en parlant de la réaction de ses enfants – on craquerait à moins. Soyez donc prêts à être profondément émus en plongeant dans ce chapitre douloureux de son parcours.

mariesol

Choisir la vie

En relatant son arrivée à l’hôpital, Marie-Sol affirme que jamais elle n’a eu peur de la mort. Malgré le coma, malgré les longues journées intubées, malgré ces heures interminables où elle était étouffée par les sécrétions et où tousser lui était trop exigeant, elle a toujours envisagé un «après» cet épisode difficile. Longtemps forcée d’être immobile, Marie-Sol était aussi incapable de parler, et devait communiquer avec ses proches en clignant des yeux. Ainsi, c’est d’un battement de paupières qu’elle a accepté la demande en mariage de son Alain.

Rapidement, les médecins ont constaté la gravité de l’état de leur patiente, et le choix d’amputer les bras et les jambes s’est imposé. Si Marie-Sol avait refusé de subir l’opération, l’infection se serait propagée et elle n’aurait pas pu vivre très vieille. Mais la battante a choisi, justement, de se battre, pour pouvoir encore profiter de la vie.

Le documentaire expose comment Marie-Sol s’est adaptée à son nouveau corps, à ses membres artificiels, comment elle a réappris à fonctionner, comment son entourage a composé avec tous ces soubresauts, et comment le fait de renouer avec ses pinceaux l’a encouragée à persévérer.

«C’est notre Viêtnam», avoue Alain avec humilité, pour illustrer à quel point la tempête les a bousculés, son petit clan et lui. Profondément épris de sa femme, solide à ses côtés, ce dernier s’exprime avec une vérité bouleversante tout au long du film ; Marie-Sol lui rend d’ailleurs hommage dans les dernières minutes du portrait. Les deux fistons du couple prennent aussi la parole pour détailler leur point de vue sur la situation, dans toute leur candeur.

«Rien n’est impossible», lancera aussi Alain, les yeux brillants, en évoquant la joie de Marie-Sol lorsqu’elle s’est remise à peindre, un geste qui a constitué un tournant dans son cheminement.

Dans la deuxième partie de Marie-Sol St-Onge: Invincible, les Robert – St-Onge se rendent en France pour échanger ave Philippe Croizon, un athlète, lui aussi amputé des quatre membres, qui a traversé la Manche à la nage, en septembre 2010. Une rencontre qui galvanisera Marie-Sol, au cours d’un voyage qui l’ouvrira encore plus aux possibilités qui s’offrent à elle, même si le destin lui a joué de vilains tours. Aujourd’hui, Marie-Sol St-Onge continue à peindre et donne des conférences. Elle a aussi écrit un livre. On peut suivre ses projets sur son site web.

Marie-Sol St-Onge: Invincible est une réalisation de Audrey Hynes, et une production d’Isabelle Maréchal et Marie-Danielle Hynes, de IPROD Média.

Le documentaire est diffusé ce mardi, 8 décembre, à 20h, à Canal Vie. En rediffusion le mercredi 9 décembre, à 15h, le jeudi 10 décembre, à minuit, et le samedi 12 décembre, à 22h.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Guide de voyage pour les fans de séries télé