POLITIQUE

Le Manitoba se joindra au marché du carbone, selon Philippe Couillard

07/12/2015 07:32 EST | Actualisé 07/12/2015 12:50 EST

Le Manitoba s'est entendu avec l'Ontario et le Québec pour participer avec eux au système de plafonnement et d'échange dans le marché du carbone.

Les premiers ministres des trois provinces ont signé un protocole d'entente, lundi, à la conférence sur le climat de Paris.

En vertu de la Western Climate Initiative — un regroupement d'États américains et de provinces — les trois systèmes des provinces canadiennes seront également liés à celui de la Californie.

Le Québec a déjà un marché du carbone commun avec la Californie, alors que l'Ontario peaufine les détails pour mettre en place son propre programme en 2017.

Le premier ministre du Manitoba Greg Selinger avait annoncé la semaine dernière, quand il avait dévoilé son plan de lutte contre les changements climatiques, qu'il se joindrait au Québec et à l'Ontario en présentant un système de plafonnement et d'échange pour ses 20 plus grands émetteurs.

M. Selinger a déclaré depuis Paris que plusieurs autres États et gouvernements provinciaux pourraient se laisser convaincre d'adhérer à leur marché, qui met un prix aux émissions de gaz à effet de serre dans le but de les réduire.

«Je crois que cet accord nous permet d'avoir plus d'outils pour faire une différence sur les changements climatiques. Nous pouvons apprendre de l'expérience de chacun», a-t-il ajouté.


Voir aussi:


Nouvelle vague d'«airpocalypse» en Chine


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter