POLITIQUE

Thomas Mulcair estime toujours avoir la confiance des militants du NPD

05/12/2015 04:42 EST | Actualisé 05/12/2015 04:43 EST
Bloomberg via Getty Images
Thomas 'Tom' Mulcair, leader of the New Democratic Party, center, speaks to the media following the second leaders' debate in Calgary, Alberta, Canada, on Thursday, Sept. 17, 2015. The debate pits Prime Minister Stephen Harper and his Conservative Party's program of tax cuts and spending restraint against the Liberal Party's Justin Trudeau, who is pledging to raise taxes on the highest earners, and Mulcair, who advocates increasing levies on corporations. Photographer: Ben Nelms/Bloomberg via Getty Images

Le chef du Nouveau Parti démocratique (NPD) estime qu'il a toujours l'appui des membres de son parti malgré le résultat décevant qu'il a obtenu aux dernières élections fédérales. Thomas Mulcair fera face à un vote de confiance lors du prochain congrès du NPD qui se déroulera en avril à Edmonton.

Un texte de Mylène Crête

Le chef néo-démocrate, qui s'est fait plutôt discret depuis le scrutin du 19 octobre, a entamé une tournée pancanadienne pour faire l'autopsie du résultat électoral. Des rencontres avec des organisateurs et des membres du NPD ont eu lieu à Vancouver, Toronto et Ottawa au cours des trois dernières semaines.

« Je crois, si j'écoute bien les membres que j'ai croisés dans ces nombreux voyages jusqu'à maintenant, que ça va bien, affirme-t-il dans une entrevue aux Coulisses du pouvoir. Mais cette confiance doit continuer à se mériter. Je suis là au service des membres du NPD et de la population canadienne. »

L'entrevue avec Thomas Mulcair sera diffusée aux Coulisses du pouvoir à 11 h sur ICI Radio-Canada Télé.

Il note néanmoins que ce sera aux membres de décider s'il est toujours l'homme de la situation, mais ajoute du même souffle que cette tournée lui donne confiance.

« Les gens savent qu'on est resté fidèle à nos principes et veulent qu'on continue de talonner les libéraux, dit le chef néo-démocrate. Ils savent qu'il y a une démonstration à faire et je crois qu'on va réussir à la faire, que les libéraux aiment bien flasher à gauche, mais très souvent ils tournent à droite. »

Le NPD, qui espérait former le gouvernement, a perdu 53 députés lors de la dernière élection fédérale, passant ainsi du statut d'opposition officielle à celui de deuxième parti d'opposition. Le parti a tout de même réussi à faire élire des députés dans toutes les provinces canadiennes à l'exception des provinces de l'Atlantique.

« C'est sûr que le résultat n'est pas celui que l'on aurait souhaité. »

— Thomas Mulcair, chef du NPD

Le NPD a mis une équipe sur pied pour analyser ce résultat électoral. Cette équipe est composée de la présidente du parti, Rebecca Blaikie, et de l'ex-député Paul Dewar. Celui-ci a représenté la circonscription d'Ottawa-Centre durant près de 10 ans avant d'être défait par l'actuelle ministre de l'Environnement, Catherine McKenna.

Thomas Mulcair retournera à Toronto la semaine prochaine et se rendra à Halifax pour continuer de rencontrer des militants. Il compte ensuite poursuivre sa tournée en janvier.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Thomas Mulcair