BIEN-ÊTRE

Être un homme en 2015 selon Étienne Boulay (VIDÉO)

04/12/2015 08:53 EST | Actualisé 07/12/2015 10:46 EST

Étienne Boulay incarne admirablement une des plus grandes révolutions sociales des trente dernières années; l’engagement de plus en plus marqué des pères auprès de leurs enfants. Les 8,6 millions de pères au Canada représentent aujourd’hui une paternité diversifiée, où l’on retrouve un nombre croissant de pères non biologiques, de beaux-pères, de pères assurant le seul soutien et des pères au sein de couples homosexuels. Une véritable métamorphose du genre masculin, survenu en seulement quelques décennies.

À 32 ans, ce triple champion de la Coupe Grey, animateur, chroniqueur télé et conférencier, papa de Lucas, 4 ans, d’Anna 17 mois et beau papa de Hayden 7 ans, vit en famille recomposée avec sa conjointe Maika Desnoyers. Ensemble, ils ont créé le site Internet «Ma famille, mon chaos» qui expose les réalités des familles d'aujourd'hui. Pour lui, l’entraide dans le couple est fondamentale. «Les femmes sont plus carriéristes qu’avant. Ça, on ne peut pas s’en cacher et c’est génial. Et c’est étroitement lié au fait que les hommes sont plus impliqués dans la vie familiale qu'auparavant».

Pour Étienne, être un homme aujourd’hui c’est aussi reconnaître que face à des difficultés familiales comme celles qu’il a connues lors de sa relation précédente (Étienne n'a pas la garde de son fils Lucas), les hommes doivent mettre leur orgueil de côté et demander de l’aide. Ayant souffert d’une grave dépression, il reconnaît que comme représentant du monde du sport professionnel, il peut avoir une influence positive en prenant la parole.

« Comment aider les hommes? La santé mentale c’est quelque chose dont on ne parle pas assez et la santé mentale chez les hommes en particulier. Moi, c’est un peu ça mon mandat, surtout avec ce que j’ai vécu. C’est justement de ne pas se sentir amoindri parce que t’as besoin d’aller consulter.»

Étienne nous a ouvert la porte de sa maison en pleine folie de fin d’après-midi, alors qu’il doit aller chercher les enfants à l'école et la garderie, leur préparer à souper rapidement pour être à la pratique de hockey d’Hayden à 17h.

VOIR AUSSI:

Être un homme selon Michelle Blanc, née Michel Leblanc

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter