NOUVELLES

La Russie bouge sur la question du dopage

30/11/2015 02:26 EST | Actualisé 30/11/2016 05:12 EST

La Russie convient que son agence nationale antidopage doit être réformée plutôt que d'être fermée. Preuve que les pressions dont elle fait l'objet commencent à avoir des effets.

L'agence, connue sous le nom de RUSADA, a été suspendue par l'Agence mondiale antidopage (AMA), le 18 novembre, après avoir été accusée d'avoir couvert des tests de dépistage positifs d'athlètes russes de premier plan. Une accusation qui lui a valu une suspension de la part de la Fédération internationale d'athlétisme. De plus, la Russie risque d'être exclue des JO de Rio.

L'AMA, à la suite d'une enquête de Richard Pound, avait exigé des réformes en profondeur.

Le ministre russe des Sports, Vitaly Mutko, avait suggéré la fermeture de la RUSADA, ce qui aurait eu pour conséquence une absence de dépistage des drogues jusqu'à la création d'une nouvelle organisation.

Mutko a toutefois révélé à l'agence russe Tass que la RUSADA restera certainement comme organisation et que la Russie et l'AMA allaient coopérer pour effectuer des réformes.

Cette décision survient après une réunion la semaine dernière entre Mutko et le directeur général de l'AMA, David Howman, à Francfort.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Pékin obtient les JO 2022: les célébrations