DIVERTISSEMENT

Derniers adieux à Georges-Hébert Germain (PHOTOS)

26/11/2015 08:46 EST | Actualisé 26/11/2015 08:47 EST
Pamela Lajeunesse

Une cérémonie d’adieux au regretté auteur et journaliste Georges-Hébert Germain s’est tenue jeudi, en fin d’après-midi, au Complexe funéraire Mont-Royal, à Montréal.

Un nombre impressionnant de personnalités s’étaient déplacées pour apporter leur réconfort aux proches de l’homme, considéré comme un monument de la culture québécoise.

Julie Snyder, Bernard Landry et Chantal Renaud, Clémence Desrochers, Réjean Thomas, Janine Sutto, Marie-Michèle Desrosiers, Florence K, Herby Moreau, Dominique Michel, Louise Forestier, Jean Barbe, Denise Filiatrault, Guy Fournier, Stéphane Laporte, France Castel, Pierre Brassard, Danielle Ouimet, Patrick Marsolais, Angèle Dubeau, Mario Saint-Amand, Rémy Girard, Sophie Faucher, Janette Bertrand et Diane Juster, pour ne nommer que ceux-là, ont tous été aperçus sur place.

La famille du défunt, dont sa conjointe, l’attachée de presse Francine Chaloult, sa fille, l’auteure Rafaële Germain, et ses belles-filles, dont la directrice générale de la télévision de Radio-Canada, Dominique Chaloult, et son conjoint, le ministre libéral Pierre Arcand, n’a accordé aucune entrevue.

De fait, les médias n’avaient pas accès à l’intérieur de l’édifice où étaient rendus les hommages à Georges-Hébert Germain. On sait toutefois que les invités ont pris place dans la petite chapelle des lieux dans les environs de 18h, pour une cérémonie qui a duré environ 45 minutes. De l’extérieur, on a pu entendre Jean-Pierre Ferland interpréter son classique Une chance qu’on s’a.

Témoignages touchants

Interceptés à leur sortie du Complexe funéraire Mont-Royal, Julie Snyder, Denise Bombardier et Serge Chapleau y sont tous allés de témoignages touchants à l’égard du créateur qu’a été Georges-Hébert Germain.

Pour Julie Snyder, la simple évocation du nom de Georges-Hébert Germain rappelle beaucoup de souvenirs. L’animatrice et productrice a raconté avoir connu Francine Chaloult, conjointe du biographe, alors que cette dernière était l’attachée de presse de Roch Voisine, il y a plusieurs années.

Julie a jadis effectué plusieurs séjours au chalet de Georges-Hébert Germain et Francine Chaloult, à Lachute, et a même été en voyage à La Barbade avec eux, en 1991. Elle s’est remémoré avoir connu Rafaële, la fille du couple, alors que celle-ci était encore toute petite.

«Francine et Rafaële étaient les deux grands amours de sa vie», a assuré Julie Snyder.

D’ailleurs, Julie Snyder a précisé que Georges-Hébert Germain n’était pas particulièrement orgueilleux… à une exception près.

«Sauf quand il parlait de sa fille Rafaële, a rigolé Julie avec affection. La tête ne lui passait alors plus dans la porte!»

Aux yeux de Julie Snyder, Georges-Hébert Germain et Francine Chaloult se complétaient bien.

«Georges-Hébert était aussi discret que Francine est flamboyante», a-t-elle souligné, en insistant au passage sur le fait que Georges-Hébert Germain avait une «plume fabuleuse».

Denise Bombardier qui, pour sa part, connaissait Georges-Hébert Germain depuis «très, très longtemps» et a même déjà été sa voisine d’en face, a vanté «le regard toujours frais, avec l’écriture légère», mais jamais dépourvue de contenu, de Georges-Hébert Germain, tandis que Serge Chapleau a confié avoir perdu un très grand ami, qu’il connaissait depuis l’âge de 23 ans.

«J’ai perdu mon grand chum», a déploré le caricaturiste de La Presse.

Georges-Hébert Germain est décédé le vendredi 13 novembre dernier, à l’âge de 71 ans, des suites d’une tumeur au cerveau.

Funérailles de Georges-Hébert Germain

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter