DIVERTISSEMENT
18/11/2015 10:20 EST | Actualisé 18/11/2015 12:40 EST

Alain Lefèvre réunit en musique Rachmaninov, Haydn et Ravel

Caroline Bergeron

On a rencontré Alain Lefèvre le 29 octobre dernier au cours d’un dîner de presse organisé dans un restaurant du Vieux-Montréal. Teint hâlé et mine ensoleillée, le pianiste et compositeur revenait tout juste de Grèce pour donner à Montréal quelques entrevues au sujet de son nouvel album Rachmaninov - Haydn - Ravel, maintenant disponible dans les magasins du Québec.

Comme le titre du disque l'indique, Lefèvre reprend un récital de morceaux tiré de Rachmaninov, Haydn et Ravel dont il a découvert les enregistrements il y a près de trente ans dans les cours de Pierre Sancan donnés au Conservatoire de Paris. Trois monuments de la musique visiblement trop différents pour se retrouver ensemble, si ce n’est l’estime et l’amour que le Québécois leur porte.

Du Russe Sergueï Rachmaninov, il interprète la version Vladimir Horowitz de la sonate pour piano n° 2 en si bémol mineur. «C’est vrai que réunir ces trois compositeurs n’est pas un alliage très courant, a-t-il admis en entrevue. Mais en même temps, je voulais montrer les différentes facettes de leur travail. Les sonorités aussi diverses soient-elles, montre avant tout l’importance de trois œuvres majeures.»

La sonate n° 38 en fa majeur de l’Autrichien Joseph Haydn et La Valse au piano du Français Maurice Ravel constituent les autres pièces de l’album. «C’est une musique qui vit en moi depuis longtemps, a-t-il ajouté. Au-delà des personnalités historiques, il y a des thèmes abordés comme celui universel de la vie avec ses malheurs, ses bonheurs avec souvent ses mystères et ses messages spirituels.»

Lefèvre ne tient pas trop à s’épancher sur ses choix. Le comment et le pourquoi des choses paraissent secondaire. L’important pour lui demeure toujours la musique. «Aujourd’hui, on voit une surabondance de personnalités qui ont tellement de certitudes que cela épuise tout le monde. Moi, je n’ai aucune certitude, sinon celle de travailler et de faire ce que je peux», a-t-il expliqué.

Une chose semble certaine pour le virtuose de 53 ans, celle de décloisonner les musiciens afin de mieux les tirer des tiroirs dans lesquels ils sont trop souvent enfermés. «Il existe un aspect très émouvant chez les anarchistes. Comme eux, je n’aime pas rentrer les gens ou les choses dans des moules. C’est d’ailleurs pourquoi j’ai voulu cet album hétéroclite, qu’il puisse d'abord refléter la grande humanité de trois grands musiciens», a-t-il conclu.

Rachmaninov - Haydn – Ravel

Sergueï Rachmaninov (1873­-1943)

Sonate pour piano n° 2 en si bémol mineur, op. 36

Piano Sonata n° 2 in B­flat minor, op. 36

(version Horowitz)

1. Allegro agitato

2. Non allegro. Lento

3. Allegro molto

Joseph Haydn (1732-­1811)

Sonate en fa majeur, n° 38, Hob. XVI : 23

Sonata in F major, n° 38, Hob. XVI: 23

4. Moderato

5. Adagio

6. Finale: Presto

Maurice Ravel (1875­-1937)

7. La Valse

Abonnez-vous à notre page sur Facebook HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Quelques musiques de films à (ré)écouter