NOUVELLES

Essai routier Ford F-150 hybride propane-essence : la solution? (PHOTOS)

14/10/2015 04:41 EDT | Actualisé 14/10/2015 04:41 EDT
Courtoisie

Alors que la majorité des manufacturiers se tournent vers l’électricité pour réduire la consommation de carburant et l’impact écologique de leurs modèles, une autre idée fait du chemin en parallèle.

Il s’agit de la transformation d’un moteur à essence traditionnel de sorte qu’il puisse également être alimenté au propane. Nous avons eu l’occasion d’essayer un modèle ainsi transformé pendant quelques jours, un Ford F-150 Platinum qui de prime abord semblait tout à fait normal autant à l’intérieur qu’à l’extérieur.

LIRE AUSSI

Volkswagen conserve le diesel mais se tourne vers l’électrique

Jusqu’au moment où nous jetons un coup d’œil dans la boîte de chargement. Nous constatons alors qu’une bonbonne pouvant contenir 218 litres de propane a été ajoutée à la camionnette. À l’intérieur, un petit bouton à gauche du volant est également nouveau. Il s’agit des deux seuls indices laissant entrevoir que notre F-150 a été altéré.

Ford F-150 hybride propane-essence

Je dois avouer que la technologie de conversion au propane me laisse un peu perplexe. En fait, j’ai beaucoup de difficulté à ne pas la voir comme une espèce de solution artisanale, élaborée par un patenteux dans un garage tard la nuit. J’ai de la difficulté à imaginer qu’un jour, nous conduirons des voitures munies d’un bouton à l’apparence quelque peu bricolée permettant de révolutionner la façon dont les moteurs s’alimentent depuis plus de 100 ans.

Mais j’ai peut-être tort. De toute façon, l’objectif ici était d’évaluer un F-150 hybride propane-essence et son comportement sur la route. J’ai donc mis de côté mes préjugés et je me suis tourné vers les faits qui sont, il faut l’avouer, tout à l’avantage de la conversion au propane.

Cette dernière était assurée par l’entreprise Prins et coûte 6 245 $ pour un Ford F-150 à moteur V8 comme celui à l’essai. Le prix de la conversion variera d’un modèle à l’autre, mais il faut s’attendre à payer entre 5 795 $ et 6 345 $.

La conversion au système propane-hybride est l’affaire d’Alliance AutoPropane, le réseau d’autopropaniers le plus important en Amérique. Cette entreprise sérieuse, qui n’a rien du bricoleur dans son garage, sera en mesure au travers de son réseau de plus de 50 entreprises partenaires de convertir votre véhicule pour qu’il puisse s’alimenter au propane en plus de fournir le carburant par la suite grâce à ses 600 stations de remplissage, dont 16, au Québec.

Le fonctionnement

Le fonctionnement du système hybride est simple. Le moteur peut être alimenté soit à l’essence ou au propane grâce au petit bouton décrit précédemment. Lorsque l’on fait appel au propane, il faut savoir que la consommation augmente d’un peu plus de 2,0 litres aux 100 kilomètres selon Steve Cantin, directeur général d’Alliance AutoPropane.

Cela dit, le propane est moins dispendieux que l’essence. Au moment de notre essai en juin, le propane se vendait 0,43 cent le litre, et il est rare de voir le coût dépasser la barre des 0,75 cent. Donc, notre réservoir de 218 litres coutait environ 94 $ à remplir au moment de l’essai. Malgré la consommation de propane plus élevée, le propriétaire peut tout de même parcourir 1200 kilomètres.

Pas besoin de sortir la calculatrice pour se rendre compte de l’avantage financier de la conversion, et ce même en tenant compte du montant exigé au départ. Les propriétaires de camionnettes qui parcourent plusieurs milliers de kilomètres annuellement – plus de 25 000 kilomètres – seront en mesure de récupérer leur investissement d’ici deux à trois ans.

Sur la route, je n’ai pas remarqué de différence lorsque le système d’alimentation au propane était activé. Les performances n’en souffraient pas, et contrairement à ce que je pensais au départ, il n’y avait aucune odeur de gaz. Le passage de l’alimentation à l’essence à celui au propane ne se fait pas sentir non plus. Et si comme moi vous avez certaines inquiétudes par rapport à la présence d’une bonbonne de carburant aussi imposante à quelques pieds de votre nuque, sachez que la conversion est parfaitement sécuritaire.

Quelques points à considérer

Généralement, les constructeurs n’aiment pas que l’on modifie le fonctionnement mécanique de leurs véhicules. Selon la réponse de M. Cantin, lorsque questionné à savoir si la garantie du constructeur était affectée par la conversion, il semblerait que ceux et celles souhaitant ajouter l’alimentation au propane à leur véhicule devraient effectuer quelques vérifications afin de s’assurer qu’ils seront toujours protégés.

« C’est un produit en développement parfois méconnu de certains manufacturiers. Beaucoup d’éducation reste à faire et cela reste leur décision. Par contre, depuis quelques années, la plupart des manufacturiers offrent la vente de véhicules neufs préparés pour une conversion au propane. La plupart de nos centres de conversion travaillent en partenariat avec des concessionnaires et ceux-ci honorent leur garantie », a indiqué Steve Cantin.

La durée de vie du système d’alimentation au propane est d’environ 10 ans, et il faut également prévoir la nécessité d’effectuer quelques entretiens en cours de route. Coûtant entre 100 $ et 200 $, ces entretiens s’effectuent au 45 000 kilomètres environ.

Puis, il faut tenir compte du nombre de stations de remplissage. Il y en a 16 actuellement au Québec, et Alliance AutoPropane espère en ajouter 15 d’ici mars 2016. Il faut cependant vérifier l’emplacement de la station la plus près si nous pensons effectuer la conversion pour éviter de nous retrouver dans l’obligation de se déplacer trop loin pour avoir accès au gaz.

Finalement, le système sera en mesure de fonctionner tout aussi bien en hiver qu’en été, à l’exception du fait qu’il faudra attendre un peu plus longtemps après avoir appuyé sur le bouton de transition entre le gaz et l’essence lors de la saison froide.

Conclusion

Après avoir eu l’occasion d’essayer le système hybride propane-essence, je dois avouer que j’y vois une utilité et surtout, un potentiel. Par contre, ce potentiel se trouve plutôt du côté des entreprises ayant une flotte de camionnettes ou de camions de livraison parcourant de grandes distances annuellement.

D’autre part, il est important de mentionner que le système d’alimentation au propane peut être retiré, sans impact sur le reste de la mécanique. Je crois qu’il s’agit là du plus grand avantage du système, un avantage qui permet la possibilité d’essayer le système sans complication à long terme et sans conséquence pour la valeur de revente. Il peut également être transféré d’un véhicule à l’autre à condition que les modèles soient similaires.

La conversion mérite donc d’être considérée et des calculs méritent d’être effectués. L’alimentation au propane pourrait peut-être bien vous sauver quelques centaines de dollars, ou plus!

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter