NOUVELLES

On se lève et on marche pour éviter une mort prématurée

01/10/2015 03:25 EDT | Actualisé 01/10/2016 05:12 EDT
Martin Barraud via Getty Images
Businesswoman with folder walking in office corridor

MONTRÉAL — Remplacer une heure passée assis par une heure d'activité physique permet de réduire le risque de mort prématurée de 12 ou 14 pour cent, démontre une étude australienne.

Cette étude menée auprès de plus de 200 000 Australiens était la première à mesurer l'impact du remplacement d'une heure en position assise par une heure passée à faire autre chose. Des études antérieures avaient déjà témoigné clairement des bienfaits de l'activité physique et des dangers du temps passé assis.

Les chercheurs précisent qu'il n'est pas nécessaire de passer cette heure au gymnase: le simple fait de jouer au ballon avec les enfants ou d'aller promener le chien suffit. L'important est de bouger au lieu de rester immobile.

Si le remplacement d'une heure assis par une heure en mouvement était bénéfique, l'inverse était tout aussi vrai: une heure de mouvement remplacée par une heure assis augmentait de 13 à 17 pour cent le risque de mort prématurée.

Parmi les sujets qui manquaient de sommeil, une heure de moins assis et une heure de plus endormi se traduisait par un déclin de 6 pour cent du risque de mort prématurée.

L'auteur de l'étude, le professeur Emmanuel Stamatakis de l'Université de Sydney, a dit que cela met en relief l'importance de choisir soigneusement comment on utilise les 24 heures d'une journée.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le Journal of Behavioral Nutrition and Physical Activity.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

6 trucs pour ceux qui détestent l'exercice