POLITIQUE

La candidate libérale Lucie Gagnon appuie une demande de moratoire sur le transport du pétrole

29/09/2015 08:47 EDT | Actualisé 29/09/2015 08:55 EDT
Roderick Chen via Getty Images
Train crossing in Montreal, Quebec

La candidate du Parti libéral du Canada dans Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères, Lucie Gagnon, a signé une pétition qui demande l'arrêt du transport du pétrole des sables bitumineux par train sur la Rive-Sud. Une position qui ne cadre pas vraiment avec celle de son parti.

Un texte de Thomas Gerbet

«On est très heureux de sa signature», dit le porte-parole du regroupement Sécurité ferroviaire Rive-Sud, Rémi Tremblay. La pétition était imprimée en format géant à l'entrée de la salle du conseil municipal de Boucherville lundi après-midi. La séance de signatures était organisée conjointement par la Ville et le regroupement.

La pétition réclame la construction d'une voie de contournement pour les trains de pétrole afin d'éviter les zones densément peuplées entre Saint-Lambert et Sorel-Tracy. Le document signé par la candidate libérale indique qu'en attendant que cela soit fait, le gouvernement doit mettre «immédiatement» en application «l'arrêt du transport ferroviaire de pétrole issu des sables bitumineux, lequel ne fait que transiter par ce tronçon exclusivement aux fins d'exportation».

Malgré nos recherches, nous n'avons rien trouvé dans les propositions libérales qui ressemble à une demande de moratoire sur le transport du pétrole par train. La Fondation Coule pas chez nous estime même, dans une étude des plateformes des partis publiée lundi, que les libéraux ont les engagements les plus faibles sur la sécurité du transport de pétrole non conventionnel, après ceux des conservateurs.

«Elle a signé la pétition, donc elle est pour», pense Rémi Tremblay. Invitée à s'expliquer, la candidate libérale a justifié par écrit son choix.

«Je l'ai signée afin d'exprimer mon soutien envers les craintes des citoyens concernant le transport du pétrole par train. Je suis consciente cependant qu'un moratoire n'est pas la solution et aurait des effets dévastateurs sur l'économie du pays.»

— Déclaration écrite de Lucie Gagnon

La candidate libérale a ajouté à son message : «Au cours des dernières années, le gouvernement conservateur n'a pas apporté de solutions aux manquements graves en terme de sécurité ferroviaire. Il a sabré dans les dépenses malgré l'augmentation de l'expédition du pétrole brut par rail. Le Canada doit en faire davantage pour assurer la sécurité des citoyens. J'espère que ceci clarifie ma position concernant ce sujet.»

Deux autres candidats dans Pierre-Boucher-Les Patriotes-Verchères ont appuyé la pétition. Il s'agit de JiCi Lauzon, du Parti vert, et Xavier Barsalou-Duval, du Bloc québécois. Au moins 4000 citoyens l'ont signée depuis le mois de mai. Le document expose d'autres demandes comme la construction d'un mur coupe-son et coupe-feu.

Au mois d'août, Lucie Gagnon a remplacé au pied levé la candidate libérale désignée dans la circonscription, Francine Crevier-Bélair. Cette dernière s'était retirée de la course. La biographie de Lucie Gagnon indique qu'elle s'est fait connaître du grand public comme mannequin, puis comme actrice et auteure-compositrice-interprète.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Vidéos insolites à ne pas manquer des élections fédérales 2015