DIVERTISSEMENT

POP Montréal 2015 - Ought: Nonchalance et panache, un mélange explosif

18/09/2015 06:31 EDT | Actualisé 18/09/2015 06:33 EDT

Aller à un spectacle à la Fédération Ukrainienne, ça marque. La salle un peu décalée, qui sert sûrement plus souvent à des événements plus sages qu'à des shows rock, a pourtant été investie à merveille par Ought. Le groupe montréalais post-punk a profité de son passage à POP Montréal pour présenter son deuxième album, Sun Coming Down.

Un charme. Entre explosions musicales et rythmes lancinants, Ought assure vraiment. Tout ça, seulement un an après la sortie du premier album salué par la critique - et les trippeux de bonne musique - More than Any Other Day (2014). Sans parler des deux excellents EPs du groupe: New Calm (2012) et Once More With Feeling (2014).

«Pour ceux qui viennent d'arriver et qui se demandent ce qui se passe, eh bien, c'est notre lancement!» Et tout un lancement. En plein contrôle, Tim Darcy (guitare, voix), Matt May (claviers), Ben Stidworthy (basse) et Tim Keen (batterie, violon) ont du panache et le savent.

Mais c'est vraiment le chanteur, avec sa nonchalance charmante, qui sort du lot. Avec une voix bien contrôlée, divinement blasée, Darcy donne le ton. Ici, on célèbre le cynisme, le sarcasme. Et ça fait étrangement du bien.

Ce n'est pas pour autant que les gars se privent de se dandiner: ça saute, ça s'enthousiasme, ça blague, au grand bonheur des spectateurs qui ont boudé le confort des chaises rembourrées pour suivre les gars dans leur folie. Une superbe folie, qu'on vous conseille sans hésiter si vous avez la chance de voir Ought en spectacle.

POP Montréal se poursuit jusqu'au 20 septembre. Pour toute la programmation, c'est ici.

LIRE AUSSI:

Une légende à POP Montréal 2015: Discussion avec Giorgio Moroder

POP Montréal 2015: 5 artistes à voir absolument

Abonnez-vous à notre page sur Facebook HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

POP Montréal en quelques images