Huffpost Canada Quebec
Daphnee Hacker-Bousquet Headshot

La candidate néodémocrate Maria Mourani accuse la candidate libérale Mélanie Joly de traîner son «fan club» (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La tension était palpable entre la candidate néodémocrate Maria Mourani et la libérale Mélanie Joly mercredi au collège Ahuntsic, où s’est tenu le premier débat électoral local. La candidate du Nouveau parti démocratique (NPD) a reproché à sa rivale d’avoir incité son «fan club libéral» à venir faire du bruit pour l’encourager.

«Le fan club libéral, on l’a bien vu!» s’est exclamée Mme Mourani à la fin du débat durant lequel Mme Joly a été applaudie plus chaudement par la foule que les autres candidats. La députée sortante, qui était auparavant avec le Bloc québécois, a jugé regrettable que Mélanie Joly utilise une «vieille tactique politique», soit de s’entourer de partisans, alors qu’elle affirme vouloir faire du vrai changement. Mélanie Joly s’est défendue d’avoir incité des militants de son parti à venir au collège. «On a des bons bénévoles, certes, mais au-delà de ça je crois que [notre] message porte», a-t-elle commenté.

Le candidat bloquiste Nicolas Bourdon a lui aussi observé que l’audience semblait avoir un penchant pour le Parti libéral du Canada (PLC). À son avis, le débat a somme toute permis aux étudiants d’avoir une meilleure idée des positions des partis sur trois thèmes : l’environnement, l’économie et la sécurité.

Pas de candidat préféré pour les étudiants

Les étudiants interpelés par le Huffington Post Québec n’ont pas semblé avoir une préférence pour le parti de Justin Trudeau. Les opinions étaient partagées quant à savoir lequel des cinq candidats présents a été le plus convaincant.



Ce que le débat nous a appris, en trois points

1. Promesses liées à l’environnement

Les candidats du Parti vert Gilles Mercier et du Bloc québécois Nicolas Bourdon ont rappelé qu’ils sont les seuls à s’opposer clairement au projet de pipeline Énergie-Est. Ce projet de la compagnie TransCanada transporterait sur le territoire québécois environ 1,1 million de barils de pétrole brut provenant de l’Ouest canadien. Le candidat conservateur William Moughrabi a pour sa part assuré que ce projet sera sécuritaire s’il voit le jour.

Mélanie Joly a quant à elle affirmé que le Parti libéral investira massivement dans les infrastructures afin de favoriser le développement du transport en commun, ce qui pourrait inclure le prolongement de la ligne orange du métro. Maria Mourani a fait valoir que le NPD est le parti visant le taux le plus «ambitieux et réaliste» de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

2. Promesses liées à l’économie

Tandis que le candidat conservateur défendait le bilan économique du gouvernement Harper, la candidate néodémocrate a attiré l’attention des étudiants en promettant qu’un gouvernement du NPD ferait en sorte de revoir à la baisse les taux des cartes de crédit. Mélanie Joly a rappelé que son parti souhaite baisser le taux d’imposition de la classe moyenne et hausser celui des individus faisant plus de 200 000$. Le Bloc québécois veut quant à lui rapatrier l’administration de l’impôt, a fait valoir M. Bourdon, ce qui permettrait de générer des économies de 600 millions de dollars.

3. Promesses liées à la sécurité

Le candidat du Parti vert, Gilles Mercier, a critiqué sévèrement la loi «antiterroriste» C-51 du Parti conservateur, qui accroît notamment l’échange d’informations et prolonge les détentions préventives de personnes suspectes. M. Mercier, appuyé par Maria Mourani, estime que cette loi brime les libertés individuelles et peut causer beaucoup de tort à des personnes innocentes. Le conservateur William Moughrabi a répliqué que la menace terroriste est bien réelle et qu’une telle loi est nécessaire. Des mécanismes sont en place pour s’assurer qu’aucun droit ne sera brimé, a-t-il assuré. Mélanie Joly a dû justifier pourquoi son parti a appuyé cette loi vue par beaucoup d’analystes comme «liberticide». «On ne peut être contre plus de sécurité, a-t-elle dit, et si on est élus on va s’assurer que la loi soit modifiée si nécessaire pour qu’elle respecte la Charte des droits et libertés».


elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter


Close
Élections fédérales 2015: candidats vedettes au Québec
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Sur le web

Mélanie Joly, candidate : une bonne nouvelle pour 'Infoman' | Gravel ...

L'ex-candidate à la mairie Mélanie Joly saura son sort au Parti ...

Mélanie Joly avec Justin Trudeau?