NOUVELLES

Les règles changent pour le vote du 19 octobre et la preuve de résidence est obligatoire

14/09/2015 03:50 EDT | Actualisé 14/09/2015 03:53 EDT
Sadeugra via Getty Images
A man casting his vote. The Canadian flag is in front of the ballot box

Le directeur général des élections (DGE), Marc Mayrand, a présenté lundi les nouvelles exigences auxquelles devront désormais souscrire les Canadiens pour aller voter, en raison de changements à la loi électorale.

« Je suis préoccupé de la confusion que les électeurs pourraient avoir par rapport aux pièces d'identité qu'ils doivent présenter »

— le DGE Marc Mayrand

Les électeurs doivent maintenant être obligatoirement munis de pièces d'identité confirmant leur adresse de résidence dans la circonscription où ils veulent voter.

Une pièce d'identité gouvernementale avec photo et adresse, comme un permis de conduire, sera considérée comme suffisante.

Toutefois, pour ceux qui n'en possèdent pas, deux pièces d'identité seront nécessaires, dont une confirmant l'adresse de l'électeur. Les pièces d'identité acceptées sont nombreuses. Elles vont notamment de la carte d'assurance-maladie, à la carte de débit, la carte d'identité étudiante ou la facture de service public.

Élections Canada offre également aux électeurs qui ne sont pas encore inscrits un service d'inscription en ligne, où l'on peut aller changer nos informations personnelles si nécessaire, comme dans le cas d'un déménagement.

Signe des temps, tous les électeurs Canadiens inscrits à Facebook doivent recevoir demain un message pour leur appeler d'aller s'inscrire si ce n'est pas déjà fait.

Voter dès maintenant

Le DGE a tenu à rappeler que les électeurs qui sont prêts peuvent voter dès maintenant, par la poste, ou en personne, dans un bureau d'Élections Canada. Cette option sera possible jusqu'au 13 octobre.

Les électeurs pourront également voter par anticipation dans les bureaux de vote désignés, du 9 au 12 octobre. Un jour de vote par anticipation de plus a été ajouté cette année.

De plus, les personnes qui sont temporairement absentes de leur circonscription pourront également aller voter dans des bureaux mis sur pied dans certains campus collégiaux ou universitaires, centres communautaires ou centres d'amitié autochtone. Ces bureaux seront donc ouverts à tous, du 5 au 8 octobre, et le vote de l'électeur qui s'y présentera comptera dans la circonscription où se trouve son adresse résidentielle.

L'importance de rejoindre tous les électeurs

Bien qu'il ait tout d'abord critiqué sévèrement les nouvelles règles électorales d'identification adoptées par les conservateurs, indiquant que la nouvelle législation rendrait plus difficile l'accès aux urnes de certains groupes d'électeurs, comme les Autochtones, les jeunes et les personnes âgées, le DGE a dit aujourd'hui vouloir « rassurer les Canadiens ».

« Pour la grande majorité d'entre eux, il va être aussi facile qu'auparavant d'aller voter et ils vont avoir encore plus d'options. [...] Des efforts importants seront faits pour rejoindre les électeurs et les informer. Il faut aussi leur dire qu'ils peuvent communiquer avec nous en tout temps. »

— le DGE Marc Mayrand

Jusqu'à 2007, les Canadiens sur la liste électorale n'avaient pas à présenter une pièce d'identité à leur bureau de scrutin. Ils n'avaient qu'à donner leur nom et leur adresse. Le gouvernement canadien a commencé à resserrer les règles en 2007, et encore davantage avec sa loi en 2014.


elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter


Quelques dates-clés dans l'histoire des scrutins fédéraux au Canada