DIVERTISSEMENT

Monia Chokri: triste et lumineuse dans «Je suis à toi» (ENTREVUE/VIDÉO)

10/09/2015 05:52 EDT | Actualisé 11/09/2015 11:28 EDT

Le Belge David Lambert (Hors les murs) signe avec Je suis à toi un deuxième opus étrange et fascinant. Monia Chokri y incarne une mère célibataire au cœur d’un trio d’éclopés sentimentaux. Entrevue.

Dès le départ, le cinéaste avait déjà choisi l’actrice. «Il m’a dit qu’il avait écrit le scénario en passant à moi, lance Monia Chokri au bout du fil. Il m’a vu dans Les amours imaginaires de Xavier Dolan et j’ai trouvé son invitation très touchante.»

Comme elle choisit ses projets en fonction de ses envies, tout passe forcément par des rencontres, avoue-t-elle. Celle avec David Lambert lui a permis d’en comprendre davantage sur le long métrage qu’il voulait réaliser. «Il est sensible et intelligent. Il n’avait pas encore une idée précise sur mon personnage. Dans son esprit, elle était encore trop vaporeuse. On l’a un peu construit ensemble.»

Elle joue Audrey, une mère monoparentale qui travaille dans une boulangerie tenue par Henri (Jean-Michel Balthazar), un homosexuel solitaire et obèse qui fait venir d’Argentine un jeune escort-boy prénommé Lucas (Nahuel Perez Biscayart) et dont il tombe amoureux.

«Audrey est en quelque sorte en dehors du monde, explique la comédienne. Elle est seule avec son jeune garçon. Même si ce n’est pas dit dans le film, on comprend qu’elle ne l’a pas eu facile. Son compagnon est mort et elle traverse un deuil qu’elle a du mal à oublier. Sa rencontre avec Lucas va lui permettre de retrouver une certaine vitalité. Elle va réapprendre à aimer .»

Monia Chokri est partie deux mois en Belgique, en banlieue de Liège, pour les besoins du tournage. Elle s’en souvient comme d’un moment très agréable. D’ailleurs, sa rencontre avec Nahuel a été une grande expérience.

«Il est vraiment génial ce gars!, s’exclame-t-elle. On est devenus des bons amis. Il possède une force cinématographique incroyable. Sur le plateau, on était les acteurs qui venaient d’ailleurs, alors ça nous a rapprochés. Notre complicité se voit même à l’écran.»

Je pense à toi, en salle ce vendredi, met en scène un trio d’acteurs touchants au fil d’un récit crève-cœur qui mélange drame et comédie. Pour Chokri, ce film ressemble tout simplement à la vie. «Rien n’est noir ou blanc, argumente-t-elle. On peut vivre des drames sans être toujours malheureux.»

Il reste qu’au fond les personnages sont surtout des âmes blessées par les aléas de l’existence. «Ensemble, ils s’aident à mieux vivre. C’est là, je crois, la force du film. Ils sont perdus, ils se cherchent et finissent par se trouver.»

Une rentrée occupée pour Monia Chokri

L’actrice et réalisatrice se penche déjà sur l'écriture de son premier long métrage dont le titre encore provisoire est La femme de mon frère. «J’ai terminé la première version du scénario. Je ne peux pas trop en dire pour le moment, car je ne veux pas déjà figer le récit. Mais, je veux y raconter une sorte d’hommage à la famille en confrontant mes origines méditerranéennes sous une perspective occidentale.»

En plus de reprendre son rôle de Magalie Lapointe dans la série Nouvelle adresse et d’ouvrir la saison de l’Espace Go avec la pièce Peepshow où elle incarnera sur scène diverses figures, l’automne sera plutôt chargé pour Chokri qui s’apprête à s’envoler de nouveau en Europe pour une participation dans deux longs métrages français.

«Je tiens l’un des rôles principaux dans Compte tes blessures de Morgan Simon dont c’est le premier film. Ensuite, je pars rejoindre Anne Dorval, Emmanuelle Seigner et Tahar Rahim pour le tournage de Réparer les vivants de Katell Quillévéré», annonce-t-elle.

Et enfin, on la retrouvera en décembre à l'affiche de Endorphine d'André Turpin.

Je suis à toi – Filmoption International – comédie dramatique – 102 minutes – Sortie en salles le 11 septembre 2015 – Belgique, Canada.

Abonnez-vous à notre page HuffPost Québec Divertissement
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Films de la semaine - 4 septembre 2015