POLITIQUE

Crise des réfugiés: les militants de Harper s'en prennent aux journalistes (VIDÉO)

09/09/2015 12:29 EDT | Actualisé 09/09/2016 05:12 EDT

Stephen Harper refuse encore de changer quoi que ce soit à sa politique d'accueil de réfugiés syriens au Canada.

À un arrêt de campagne à Welland, en Ontario, le chef conservateur a répété, encore une fois, qu'il en va de la sécurité des Canadiens, qu'il faut filtrer ces gens qui viennent de zones de combat terroriste avant de les laisser entrer au pays.

Comme les journalistes qui suivent la campagne conservatrice ont insisté, lui demandant pourquoi il n'imite pas les leaders européens et qu'il ne répond pas aux demandes des premiers ministres provinciaux, les militants conservateurs dans la salle se sont mis à huer les journalistes.

L'un d'eux a interrompu une journaliste qui posait la quatrième de cinq questions permises par jour pour lui demander si elle savait combien d'enfants se sont noyés dans des piscines au Canada cet été et si elle blâmait le gouvernement pour ça.

Le chef conservateur n'est pas intervenu pour faire taire l'homme ni pour dénoncer son commentaire. Lorsque la journaliste a pu enfin poser sa question, M. Harper a répété qu'il faut s'inquiéter de la sécurité.

Son personnel a empêché les journalistes de continuer à l'interroger sur cette crise.

elections federales

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter