Jeunes dans les CA : Force Jeunesse voit d'un bon oeil l'appui de Pierre Karl Péladeau (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

L’organisme Force Jeunesse se réjouit du soutien du chef de l’opposition Pierre Karl Péladeau, qui a invité le premier ministre Philippe Couillard à nommer davantage de jeunes dans les conseils d’administration.

Il a fait cette annonce, jeudi, lors d’une allocution à l’École d’été de l’Institut du Nouveau Monde où il parlait des enjeux touchant la jeunesse québécoise.

« J’ai moi-même eu le privilège d’être associé au développement d’une entreprise et je sais que pour moi, ç'a été un enrichissement personnel indéniable », a dit l’actionnaire principal de Québecor.

Selon lui, la relève doit faire partie du processus décisionnel pour son propre bénéfice, mais aussi pour celui des conseils d’administration qui pourront « s’abreuver et s’alimenter à l’opinion et à la perspective des jeunes ».

Force Jeunesse demande aux instances provinciales de s’assurer une représentation jeune au sein des conseils d’administration depuis plusieurs années déjà. Avec la course à la direction du Parti québécois, l’organisme s’était empressé de sensibiliser les candidats à cet enjeu.

« Nous sommes bien heureux de voir que nos efforts ont porté fruit », a commenté la présidente de Force Jeunesse, Nolywé Delannon.

Un sondage mené en 2013 auprès de 22 sociétés d’État québécoises a permis de conclure qu’à peine 1% des administrateurs dans les conseils d’administration avaient moins de 35 ans. L'âge moyen de l'entrée en fonction des administrateurs était quant à lui de 51 ans.

Nolywé Delannon rappelle que la présence des jeunes offre une diversité de perspectives au sein des instances décisionnelles, en plus d’assurer une relève pour le Québec de demain.

Pour ce faire, Force Jeunesse propose à chaque société d’État de consacrer un poste dédié à un administrateur de moins de 35 ans afin de s’assurer un « quota » de juniors dans les entreprises.

L’ancien député de Laval-des-Rapides Léo Bureau-Blouin avait mené des consultations auprès de milliers de jeunes pendant son court mandat, dans le gouvernement Marois, ce qui avait mené au dépôt d’un livre blanc sur la politique jeunesse en 2014.

Or, le gouvernement libéral de Philippe Couillard s’apprête à dédoubler l’exercice cet automne avec des consultations pour le renouvellement de la Politique québécoise de la jeunesse.

Fort de l’appui de PKP, Force Jeunesse entend lui rappeler l’importance des jeunes têtes au sein des conseils d’administration.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter


Close
Les cinq PDG de sociétés d'État les mieux payés
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée


Sur le web

Force Jeunesse

Force Jeunesse accueille de nombreux élus | Politique québécoise

Régimes de retraite: Force Jeunesse à la défense du projet de loi ...

Force jeunesse demande aux partis fédéraux de prôner un traitement équitable

Les libéraux ouverts à revoir le Code du travail

Le NPD ajoute sa voix contre les «clauses de disparité de traitement»