NOUVELLES

Premier contact Mercedes-Benz GLE et GLE Coupé 2016 : tout faire bien (PHOTOS)

23/06/2015 05:39 EDT | Actualisé 26/06/2015 06:38 EDT
Luxury Car

C’est au Salon International de l’Auto de New York en avril dernier que Mercedes-Benz a dévoilé son tout nouveau GLE, un VUS intermédiaire qui viendra prendre la place du Classe M au sein de la gamme de véhicules utilitaires du constructeur allemand.

La semaine dernière, une poignée de journalistes s’est rendue à Kitzbühel, en Autriche, pour conduire ce qui s’avère être un modèle particulièrement important pour la marque à l’étoile d’argent. En plus du Mercedes-Benz GLE 2016, il y avait aussi sur place le nouveau venu du segment, le GLE Coupé.

Alors que le GLE devra affronter notamment les BMW X5, Audi Q7, Infiniti QX60, Porsche Cayenne, Volvo XC90 et Volkswagen Touareg de ce monde, le GLE Coupé n’a qu’un seul rival dans sa mire, le BMW X6.


Mercedes-Benz


Commençons tout d’abord avec une courte description de la nouvelle stratégie au niveau de la nomenclature de Mercedes-Benz, car elle mérite que l’on s’y attarde quelques instants. Dorénavant, les lettres « GL » décrivent la gamme de VUS du constructeur. La lettre suivante décrit la position du modèle dans la hiérarchie autant en termes d’espace qu’en termes de prix. Donc, il y a le GLA qui est suivi du GLC dévoilé la semaine dernière également. Puis vient le GLE qui sera suivi du GLS qui viendra remplacer le GL actuel. Le Classe G, lui, conserve son nom mythique.

Avec le Mercedes-Benz GLE, on se retrouve donc avec le VUS milieu de gamme de la famille Mercedes-Benz, au même titre que la berline Classe E se positionne entre la Classe C et la Classe S. En d’autres termes, vous n’avez pas vidé votre compte de banque au complet, mais vous devez tout de même avoir un portefeuille bien garni. Même si le prix n’a pas été dévoilé, parions sur une échelle de prix similaire à celle du Classe M actuel, soit 62 200 $ à 104 400 $, plus les options.

Tel qu’indiqué précédemment, nous avons fait connaissance avec le nouveau GLE dans une région reconnue pour son Wiener Schnitzel (une escalope de veau recouverte de chapelure et frite par la suite) et sa bière. En fait, notre périple au volant du GLE a commencé en Allemagne et s’est poursuivi en Autriche avant de se terminer une fois de plus en Allemagne, à Munich précisément. Nous avons donc été en mesure d’évaluer le GLE dans un environnement que le modèle connait bien : sur des routes sinueuses aux limites de vitesse en mesure de faire pleurer d’incompréhension un fonctionnaire du ministère du Transport (mais où pourtant tout se passe très bien), et finalement sur l’autoroute où il n’y a parfois aucune limite de vitesse.

Bref, l’endroit idéal pour évaluer un nouveau modèle. S’il est stable à plus de 200 km/h, la vitesse que j’ai atteinte au volant d’un GLE à moteur diesel, il y a fort à parier qu’il pourra se débrouiller à 120 km/h. Si une route de montagne pleine de courbes serrées et bordées de forêt prises à 90 km/h nous laisse avec un sentiment de confiance et d’assurance, aucun doute que nos routes de campagnes bien droites parfois limitées à 70 km/h seront plutôt faciles.

En Allemagne surtout, il est possible de dépasser le véhicule devant nous même dans les courbes si l’on se fie aux indications sur la route. Il n’y a pas beaucoup de lignes droites sur les chemins de campagne. C’est l’endroit tout indiqué pour évaluer les reprises et la puissance du moteur.

Nous avons également parcouru des sentiers hors routes difficiles dans les montagnes de Kitzbühel. Croyez-moi sur parole, même un Jeep Wrangler aurait trouvé la chose complexe. Le GLE 2016 s’est très bien tiré d’affaire. La seule conclusion que l’on peut tirer après avoir essayé le nouveau GLE dans toutes ces conditions est qu’il est en mesure d’affronter à peu près n’importe quoi, tout en s’assurant de dorloter ses passagers dans un confort impressionnant.

C’était le cas du Classe M également, mais le GLE améliore l’ensemble à tous les points de vue.

Mercedes-Benz GLE 350d 4Matic

Mon collègue et moi-même avons passé la majorité de notre temps dans le Mercedes-Benz GLE 350d 4Matic lors de la dernière journée du voyage. Sous le capot, nous avions à notre disposition 249 chevaux et 457 lb-pi de couple. À titre de comparaison, le ML 350 BlueTec actuel offre 240 chevaux. C’est le même moteur en réalité, mais quelques modifications expliquent la différence de puissance. La très grande majorité des modèles ML vendus au Canada sont des versions diesel, et Mercedes-Benz croit que ce sera toujours le cas avec le GLE.

De prime abord, mentionnons que le couple important permet au GLE 350d 4Matic de le propulser avec confiance. Cela dit, il ne s’agit pas d'un véhicule qui fera crier les pneus à la moindre accélération. La puissance est plutôt linéaire et progressive, mais toujours disponible. Sur l’autoroute, ou l’autobahn si vous préférez, nous nous sommes arrêtés sur l’accotement question de changer de conducteur. Pour revenir sur la route, nous avons tout simplement écrasé l’accélérateur et puisqu’il n’y a pas de limite, nous n’avions pas à retirer notre pied. C’est là que l’on constate que le GLE 350d 4Matic est rapide, mais l’on en aurait voulu un peu plus dans cet environnement. Sur nos routes cependant, le propriétaire n’aura jamais l’impression de manquer de punch, surtout s’il est l’actuel propriétaire d’un ML 350 BlueTec.

De toute façon, si l’on se tourne vers cette version comme tant de Canadiens l’ont fait avant nous, c’est pour l’économie de carburant. À ce sens, mentionnons qu’à la fin de notre périple, nous avons enregistré une moyenne de 11,1 litres aux 100 kilomètres. Il faut se rappeler que nous avons roulé à plus de 140 km/h une bonne partie du temps, avec des pointes à plus de 200 km/h à quelques reprises. À des vitesses plus raisonnables et avec un peu plus d’efforts, on se retrouvera avec une consommation moyenne de moins de 10,0 litres aux 100 kilomètres.

Mercedes-Benz GLE 500e 4Matic

Lors de notre dernier matin en Europe, nous avons passé un peu de temps avec un modèle qui pourrait éventuellement faire son entrée en Amérique du Nord, mais rien n’est confirmé. Le Mercedes-Benz GLE 500e 4Matic est une version hybride enfichable propulsée par un moteur V6 de 333 chevaux jumelé à un moteur électrique de 85 kWh.

Mieux encore, le GLE 500e 4Matic est en mesure de parcourir environ 30 kilomètres en mode entièrement électrique. Cela dit, nous avons été en mesure de rouler sans consommer de carburant sur une distance de 34 kilomètres.

Un constructeur qui sous-évalue le côté écologique? C’est une première. Le seul bémol de cette version est que le système hybride prend beaucoup d’espace dans le coffre, réduisant l’espace de chargement à 480 litres avec tous les sièges en place. Toutes les autres versions du GLE offrent 690 litres derrière la banquette.

La balade hors route

Entre notre essai de la version hybride et du modèle à moteur diesel, nous avons pris le volant du GLE 400 4Matic pour une virée hors des sentiers battus. Notre modèle était équipé d’un groupe d’option qui favorise ce genre d’excursion en ajoutant un différentiel bloquant, une caméra à 360 degrés qui permet de voir ce qui se retrouve autour du véhicule, par exemple les nombreuses grosses roches que nous avons croisées, ainsi qu’une suspension ajustable qui permet d’augmenter la garde au sol de 8 centimètres. Des protections supplémentaires sous le véhicule font également partie des ajouts.

Aussi bien le dire tout de suite, aucun propriétaire de GLE n’ira s’aventurer dans de telles conditions. Une pente excessivement abrupte a permis de constater que le GLE est en mesure de naviguer une descente pouvant atteindre près de 80 degrés tandis que le chemin peut s’incliner jusqu’à 38 degrés avant que vous vous retrouviez sur le côté. Généralement, l’on arrête à 30 degrés, simplement par manque de courage.

Si votre VUS doit être en mesure de vous mener au chalet sans difficulté, soyez rassurés, le GLE pourra le faire.

Le GLE Coupé

J’ai parlé beaucoup du GLE, mais il ne faut pas oublier que nous avions également à notre disposition lors de ce voyage un tout nouveau modèle pour Mercedes-Benz, le GLE Coupé. Offrant toujours quatre portes, il s’agit d’une version au design plus fluide et allongé comparativement au GLE traditionnel. Comme indiqué précédemment, son rival sera le BMW X6. D’ailleurs, on se demande si Mercedes-Benz n’était pas si obsédé par le produit de BMW qu’il a, peut-être sans même s'en rendre compte, copier un tantinet la silhouette du X6.

C’est une première impression, car après avoir passé quelques heures avec le GLE Coupé, on commence à trouver qu’il a sa propre personnalité visuelle. Musclé, son allure est puissante et il donne immédiatement l’impression d’être rapide. Si l’on opte pour le GLE Coupé 63 AMG S 4MAtic (intense comme nom n’est-ce pas?), cette impression s’avère bien réelle.

Propulsée par un moteur V8 biturbo de 5,5 litres développant 577 chevaux et 560 lb-pi de couple, cette version atteint 100 km/h en un peu plus de 4,0 secondes, émettant une puissante sonorité à partir de son système d’échappement double à quatre embouts. Tournez la molette du système DYNAMIC SELECT, une technologie qui permet d’ajuster le comportement de la direction, de la suspension et du moteur afin d’obtenir une conduite plus confortable ou plus dynamique, au mode Sport+, et soudainement vous avez un véhicule de haute performance haut sur patte. Remarquez que même sans rien toucher, la version AMG est tout simplement ahurissante, sans pour autant être brutale ou inconfortable.

Le GLC Coupé sera également offert en version à moteur diesel avec le GLE 350d 4Matic, ainsi qu’en version GLE 450 AMG propulsée par un moteur V6 de 362 chevaux et 384 lb-pi de couple. Avant de m’élancer dans le 63 AMG S, je me suis trouvé derrière le volant du modèle à moteur diesel. Malgré l’allure plus sportive de la version Coupé, le comportement routier demeure en équilibre entre confort et dynamisme, offrant un habitacle silencieux et une suspension en mesure de bien affronter les imperfections de la route.

Et pour ceux et celles qui se posent la question, le GLE Coupé offre suffisamment d’espace aux places arrière pour accueillir un adulte de six pieds. Nous avons fait le test.

Conclusion

Je pourrais parler encore longtemps des Mercedes-Benz GLE et GLE Coupé. Il y a plusieurs versions, et un paquet de groupe d’options pour chaque version. Les deux nouveautés offrent à peu près tout ce que l’on pourrait vouloir en termes d’équipements de sécurité, et une nouvelle boîte de transmission automatique à neuf rapports s’intègre aux modèles à moteur diesel que nous avons évalués. Cette dernière représente très bien le GLE. Technologiquement avancée et en mesure d’offrir performances et confort tout à la fois, la nouvelle gamme de VUS intermédiaires de Mercedes-Benz sera en mesure de plaire à plusieurs types d’acheteur, peu importe leurs préférences en terme de motorisations et de comportement routier.

Source: LuxuryCarMagazine.com

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter