NOUVELLES

Évaluation des dommages à l'hôpital de Montmagny (VIDÉO)

22/06/2015 10:38 EDT | Actualisé 22/06/2015 12:11 EDT

C'est la course contre la montre à l'hôpital de Montmagny pour rétablir les services à la suite de l'incendie qui s'est déclaré samedi dans un laboratoire d'analyses. Toutes les chirurgies sont annulées pour la semaine.

Le bloc opératoire n'a pas été touché directement par l'incendie, mais la fumée a causé des dommages importants. « Il y a eu de la fumée et un peu d'eau, donc il faut contrôler le niveau d'humidité. Tout doit être désinfecté avant de pouvoir reprendre les chirurgies qui ont été reportées pour la semaine entière », précise Mireille Gaudreault, porte-parole de l'Hôtel-Dieu de Montmagny.

Le président directeur général du CISSS Chaudière-Appalaches, Daniel Paré, admet que la situation peut avoir des répercussions importantes pour certains patients.

« Pour les gens qui sont en attente d'une chirurgie et qui ont pris des congés, c'est évident que c'est un désagrément majeur. C'est pour ça qu'aussitôt que le bloc opératoire deviendra opérationnel, on va s'assurer de leur redonner un rendez-vous. »

Les problèmes plus urgents seront transférés dans d'autres hôpitaux. Des experts en sinistre sont à l'oeuvre depuis tôt ce matin pour évaluer les dégâts. Un médecin de l'Hôtel-Dieu de Montmagny qui a pu constater les lieux, le Dr Denis Bertrand, affirme qu'ils sont majeurs.

« Ce sont des millions de dollars, je suis convaincu, pour faire les réparations. »

Dr Denis Bertrand, radiologiste

« Il y a trois salles de graphies, et il y en a deux ou on se croirait en terrain de guerre. L'eau avec le plâtre qui était mouillé, les papiers imbibés partout. Le plancher avait de l'eau jusqu'à six pouces par terre », relate le radiologiste.

Des équipements coûteux

Le laboratoire qui a été détruit est situé juste au-dessus du département de la radiologie, où sont utilisés des équipements médicaux de pointe.

« Aujourd'hui, ce qu'on devrait être en mesure de savoir : est-ce que notre taco fonctionne? Est-ce que nos appareils d'imagerie médicale ont été affectés? Pour l'instant, on n'a pas encore la réponse à cette question-là », explique la porte-parole.

La direction de l'établissement n'est pas en mesure d'évaluer les coûts qui sont en jeu si des appareils s'avéraient avoir été affectés par l'eau ou la fumée. L'incendie s'est déclaré dans la nouvelle section de l'hôpital, construite il y a 5 ans. Les travaux avaient coûté 30 millions de dollars.

« On comprend que c'est le laboratoire qui a été détruit, mais ce sont les départements à proximité qui ont eu des dommages collatéraux », précise Mireille Gaudreault.

Urgence fermée

Outre le report de chirurgies, l'incendie a forcé la fermeture de l'urgence. La situation sera réévaluée d'heure en heure. En attendant, les patients sont redirigés vers le CLSC de Saint-Jean-Port-Jolie ou la Clinique de médecine familiale de Montmagny pour recevoir des soins d'urgence mineurs.

Les cas les plus lourds seront traités à La Pocatière ou Lévis. Une équipe supplémentaire d'ambulanciers a été ajoutée pour effectuer ces transferts.

Des expertises sont menées actuellement pour déterminer les causes de l'incendie qui a nécessité l'évacuation de dizaines de patients samedi.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter