POLITIQUE

Trudeau fait peu de cas d'un sondage le plaçant troisième au Québec

20/06/2015 11:30 EDT

À quatre mois des élections fédérales, le chef du Parti libéral Justin Trudeau reste optimiste, même si un récent sondage montre que son parti arrive en troisième position dans les intentions de vote au Québec.

En entrevue samedi à Radio-Canada, il s'est dit certain de pouvoir convaincre les électeurs.

« Les sondages sautent un peu partout ces temps-ci. Les gens ne se préoccupent pas énormément de la politique fédérale [en ce moment]. Ils pensent au chalet, à la fin de semaine qui s'en vient, à la fête nationale. Ça va seulement vraiment s'enclencher à partir de la fête du Travail », dit-il.

« Les sondages, maintenant, je ne m'en préoccupe pas énormément. Le travail qu'on est en train de faire pour rassembler les gens, passer un message fort de changement, c'est ça qui me tient à cœur. »

— Justin Trudeau, chef du PLC

Selon un sondage CROP mené du 11 juin au 16 juin, soit après l'annonce du retour de Gilles Duceppe à la tête du Bloc québécois, le Nouveau Parti démocratique arrive premier avec 36 % des intentions de vote au Québec, devant le Bloc (25 %), le Parti libéral (22 %), le Parti conservateur (14 %) et le Parti vert (3 %).

Ce sondage confirme l'« effet Duceppe », puisqu'un mois plus tôt, le Bloc québécois dirigé par Mario Beaulieu arrivait en quatrième place. Le Parti libéral, lui, arrivait deuxième en mai avec 25 % d'appui, toujours selon CROP. En décembre, les troupes de Justin Trudeau étaient à 37 %.

Le PLC-Québec se prépare à l'automne

Les députés et les candidats du Parti libéral du Canada déjà choisis au Québec sont réunis samedi, à Saint-Lambert. Il s'agit de leur plus importante rencontre préparatoire avant le début officiel de la prochaine campagne électorale.

Les équipes de campagne ainsi que les associations de circonscription sont également représentées. Justin Trudeau mentionne que son parti a déjà choisi 70 candidats au Québec.

M. Trudeau a rendu public une partie de son programme électoral cette semaine. Le PLC propose notamment une réforme du mode de scrutin, des changements dans la façon de nommer les sénateurs et les juges de la Cour suprême et une réglementation du recours aux projets de loi omnibus.

Le sondage CROP a été mené auprès de 1000 personnes au moyen d'un panel web. Le calcul de la marge d'erreur ne s'applique pas compte tenu du caractère non probabiliste de l'échantillon.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

Le style non-conventionnel de Justin Trudeau