NOUVELLES

Sepp Blatter et la FIFA: Les 1001 rebondissements d'un feuilleton (INFOGRAPHIE)

02/06/2015 03:54 EDT | Actualisé 02/06/2015 03:54 EDT
AFP

Un petit peu plus d'un mois avant le début de la seule Coupe du monde gagnée par les Bleus — le surnom de l'équipe de France —, le 8 juin 1998, Sepp Blatter était élu à la présidence de la FIFA. Six mille deux cents jours plus tard, celui-ci a été réélu vendredi 29 mai pour un cinquième mandat consécutif à la tête de l'instance du football mondial... avant de démissionner quatre jours plus tard, à la surprise générale.

La tempête a en effet fini par avoir raison de l'insubmersible Blatter, alors que la FIFA est actuellement secouée par une série de scandales de corruption et qui devrait avoir un nouveau patron d'ici à mars 2016.

Au fil des ans et des affaires, le Suisse a souvent filé la métaphore du capitaine qui n'abandonne pas son navire, quelle que soit la violence des éléments contraires. Mais cette fois, c'en était trop.

Découvrez dans la ligne du temps ci-dessous, réalisée par nos collègue du HuffPost France, les multiples rebondissements de ce feuilleton pour le trône de la FIFA, qui est revenu, comme prévu, à (son roi) Sepp Blatter, avant sa démission surprise du 2 juin: (le texte continue sous la ligne du temps)


« Même si un nouveau mandat m'a été confié, il semble que je ne sois pas soutenu par tous dans le monde du football, c'est pourquoi je vais convoquer un congrès extraordinaire et remettre mon mandat à disposition », a déclaré mardi le Valaisan, au siège de la FIFA, à Zurich.

Lancée fin 2014, la campagne pour ce nouveau mandat présidentiel à la tête de l'instance avait été particulièrement agitée avec plusieurs autres candidatures qui ont fini par avorter, notamment celle de Michel Platini.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les bogues dans le jeu vidéo « FIFA 15 »