NOUVELLES

Ces graphiques démontrent que les patrons ne comprennent pas leurs employés milléniaux

01/06/2015 11:30 EDT | Actualisé 01/06/2015 11:55 EDT

millenials_bossesdisconnect

Il semblerait que les gros salaires ne soient pas une priorité pour les 35 ans et moins.

L’investisseur en capital-risque Mary Meeker a rendu public son rapport annuel sur les tendances d’Internet, et parmi les 197 diapositives se trouve une petite pépite d’informations entre ce que la génération Y (ou les « milléniaux ») recherche sur le marché du travail et ce que ses patrons croient qu’elle désire.

Près de la moitié des gestionnaires croit qu'un salaire important est un facteur décisif pour la carrière d'un membre de la génération Y. Mais ce serait le cas pour seulement 27% des jeunes professionnels.

Les milléniaux, qui constituent la plus importante génération sur le marché du travail cette année aux États-Unis selon le rapport, cherchent plutôt un travail valorisant. 30% d’entre eux disent qu’il s’agit de l’aspect le plus important, contrairement à 11% des patrons.

Un plus grand pourcentage de milléniaux tient aussi au sentiment d’accomplissement au travail, mais ils sont peu à vouloir un haut niveau de responsabilités.

Ces contradictions entre les générations s’inscrivent dans les recherches de Mary Meeker, qui prouvent que les milléniaux préfèrent la formation et les heures flexibles au lieu des bonis d’argent et autres bénéfices.

millennials_valuedbenefits

Côté technologie, 34% des milléniaux préfèrent la communication en ligne, plutôt qu’en personne ou au téléphone. Sans surprise, 45% d’entre eux utilisent des téléphones intelligents au travail, alors qu’ils ne sont que 18% à faire pareil dans les autres générations.

millennials_generationworkforce

Cet article initialement publié sur le Huffington Post États-Unis a été traduit de l’anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 emplois les plus difficiles à combler au Canada