NOUVELLES

Des commerçants de la Haute-Ville privés de courant 12 heures mardi

01/06/2015 03:06 EDT | Actualisé 01/06/2015 03:06 EDT
Radio-Canada

Plus de 200 abonnés d'Hydro-Québec seront privés d'électricité pendant 12 heures, mardi, dans le faubourg Saint-Jean-Baptiste, en raison d'une interruption de courant, au grand dam des commerçants de ce quartier de la Haute-Ville.

De 9 h 30 à 21 h 30, la société d'État procédera à des travaux visant la rénovation et le remplacement de deux transformateurs en fin de vie ou trop endommagés.

Or, les commerçants ne voient pas d'un très bon oeil le fait d'être privés de courant pendant de nombreuses heures et en pleine journée, de surcroît.

« On est obligé de fermer demain. Mon personnel, je le mets en congé [...] Ça nous cause un sacré problème », déplore Frank Chevalier, copropriétaire du restaurant le Comptoir.

L'interruption de courant entraîne des inconvénients majeurs pour les restaurateurs, fait-il remarquer, notamment en ce qui a trait à la réfrigération et à la conservation des aliments.

Le copropriétaire du Comptoir dit ne pas avoir été informé par Hydro-Québec. Frank Chevalier dit avoir dû appeler la société d'État pour se faire confirmer l'interruption.

« Un manque de respect total »

Bernard Théoret, président de la Société de développement commercial (SDC) du Faubourg Saint-Jean et propriétaire d'un salon de coiffure, se désole lui aussi de la décision d'Hydro-Québec.

Il raconte avoir dû annuler 50 rendez-vous qui étaient planifiés mardi. Les répercussions financières seront énormes pour son commerce. « C'est à peu près 6000 $ », dit-il.

Bernard Théoret ne s'explique pas que la société d'État agisse de la sorte.

« Ils nous mettent face une situation où on n'a pas le choix [...] C'est un manque de respect total. » — Bernard Théoret, président de la SDC du Faubourg Saint-Jean

De son côté, Hydro-Québec défend sa décision de procéder aux travaux en plein jour.

Hélène Fortin, porte-parole d'Hydro-Québec, fait savoir que le fait de réaliser les travaux entre 9 h 30 et 21 h 30 permet de limiter les coûts de l'opération.

Si les travaux avaient été réalisés en soirée ou la nuit, Hydro-Québec aurait dû demander à ses clients d'assumer une partie des frais.

Ce n'est pas la première fois que la société d'État procède à une telle interruption de courant.

L'automne dernier, des commerçants de la 3e Avenue, dans le quartier Vieux-Limoilou, avaient manifesté leur colère envers Hydro-Québec, qui avait interrompu le service de 8 h 30 à 16 h 30.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Tarifs d'électricité des villes nord-américaines (2015)