DIVERTISSEMENT

«Au fil des avenues» des Bouches Bées : trois filles en harmonie

31/05/2015 09:28 EDT | Actualisé 31/05/2015 09:28 EDT
Courtoisie

Elles s’appellent Les Bouches Bées, mais ne manquent pas de mots pour autant. Flavie Léger-Roy, Janik V.Dufour et Roxane Filion lançaient mercredi leur premier album, Au fil des avenues, un opus fondé essentiellement sur l’harmonie de leurs trois voix et sur une folk pointillée de country, dans laquelle elles chantent leur réalité de jeunes trentenaires déterminées, au regard fixé vers l’horizon.

Depuis sept ans, leurs cordes vocales vibrent à l’unisson. Roxane manie le violon, Flavie s’épanche au ukulélé et à la guitare et Janik prend place aux percussions. Flavie écrit la plupart des textes. Sur Au fil des avenues, une réalisation de François Lalonde (Lhasa de Sella, Chic Gamine), le trio est accompagnée de deux autres musiciens, Raphaël D’Amours (guitare et banjo) et Clinton Ryder (contrebasse).

«La touche Bouches Bées, c’est vraiment les arrangements de voix», signale Janik.

Pop et glamour

À la première écoute, on décèle chez les Bouches Bées une parenté plus ou moins lointaine avec les Sœurs Boulay. La comparaison ne choque pas Flavie, Janik et Roxane, qui vouent une grande admiration aux deux frangines. À la différence de celles-ci, elles jugent que leur produit est peut-être plus pimpant et plus frondeur.

«Les Sœurs Boulay, c’est très folk et très doux, avance Flavie. J’adore ce qu’elles font. C’est très terre-à-terre, on a l’impression d’être dans leur salon et d’être en connexion avec elles. Nous, on a un background très pop. Très chic, presque glamour. Roxane porte des bijoux en or! (rires) On est trois filles très différentes ; on est comme un roman japonais avec des samouraïs différents qui se mettent ensemble pour vaincre le monde. Et je pense que dans notre musique, la pop parle beaucoup, et très fort. On a un son bluegrass américain, mais avec des mélodies et des textes à priori pop.»

«On essaie de faire des choses complexes qui, musicalement, font la différence, lance à son tour Janik. Nous sommes des filles de tête, des filles de carrière. Sur scène, on n’essaie pas d’être trois mêmes personnes. On est trois personnes bien distinctes, et on veut que chacune ait son espace. Oui, on est un trio, mais chacune s’identifie à l’une ou l’autre des chansons. La force des Bouches Bées, c’est vraiment sur scène. Nous, nos forces sont dans les harmonies vocales, dans notre travail sur scène. C’est là qu’on a le plus d’expérience et de fun

Les Bouches Bées seraient bien embêtées de devoir choisir un seul style musical pour s’exprimer. Elles surfent sur la vague country très tendance par les temps qui courent, mais explorent différents courants sur chacun des 13 morceaux d’Au fil des avenues.

«On veut une musique qui nous ressemble, et on est habitées de plein de choses, observe Flavie. Ce qui en sort, c’est nous. Moi, j’ai écouté Simon and Garfunkel toute mon enfance, j’ai écouté les Beatles jusqu’à 16 ans. Janik et Roxane connaissent Céline Dion par cœur. On mélange tout ça, et ça donne Au fil des avenues. C’est très personnel… ou plutôt «triosonnel»! (rires)»

Quant aux paroles de leurs pièces, elles sont le reflet parfait de leurs préoccupations, sorte de bilan de vie alors qu’il reste encore tant à faire.

«Quand on est à la fin de la vingtaine, au début de la trentaine, tout se place, et en même temps, tout déboule, remarque Flavie. C’est un cheminement qui se crée en soi ou à l’extérieur de soi. Parfois, on a besoin de prendre une distance de notre vie, et c’est de ce cheminement dont il est question. C’est pour ça qu’on a appelé l’album Au fil des avenues : au fil des rencontres, des choses qui nous arrivent, on se construit, comme personnes. À 30 ans, on pose une balise et on fait le point sur où nous en sommes dans notre vie.»

Au fil des avenues est constitué de 12 titres originaux et d’une relecture du succès Je t’oublierai, je t’oublierai, popularisé par Isabelle Boulay.

Pas de chicanes

Flavie Léger-Roy a les cheveux bruns et est native de Montréal. Janik V. Dufour arbore une tignasse blond-roux et vient de Charlemagne. Roxane Filion a la crinière teinte rouge vif et a grandi à Laval. Elles ont chacune leurs forces et se complètent à merveille : Flavie est l’âme créatrice qui pond l’essentiel de leur matériel, Janik défonce les portes pour faire avancer les troupes, Roxane est la force tranquille qui persuade, rassemble et rassure. Aucun conflit ne s’est déclaré entre les trois complices depuis qu’elles ont fait connaissance sur les bancs de l’UQÀM, lorsqu’elles qu’elles étudiaient en musique, dans le programme Interprétation, volet chant. Leur nom de groupe, Les Bouches Bées, est tiré du fait qu’elles répétaient à l’époque dans le local «B» de l’université.

«Il n’y a pas nécessairement de chicanes. C’est sûr qu’on aime argumenter et défendre nos points de vue, on est trois filles de tête, et quand on a une opinion, on veut la défendre, mais on est capables de faire des compromis. À la base, on est trois amies qui, fondamentalement, s’aiment d’amour», détaille Roxane qui, avec Janik, a fait partie du groupe de chanteurs d’En direct de l’univers.

Lorsqu’elles ont poussé leurs premières notes ensemble, à l’école, les Bouches Bées donnaient dans la rétro des années 50, pigeant notamment dans le répertoire des Andrew Sisters. Leur baccalauréat complété, en 2009, elles ont tenté l’expérience d’un big band de sept personnes. Au fil des ans, la formation a perdu des joueurs, et Flavie, Janik et Roxane ont emprunté un tournant plus acoustique et ont commencé à composer leur propre collection il y a environ trois ans.

«On est une unité depuis le début, expose Janik. Ce sont nos voix qui ont toujours été le corps de ce projet. Au fur et à mesure que les musiciens qui jouaient avec nous partaient, on se rendait compte que c’était pour faire plus de place aux voix. Ce noyau est fort depuis toujours, comme amies et comme musiciennes.»

L’album Au fil des avenues est présentement en vente. On peut connaître toutes les dates de spectacles des Bouches Bées et voir des extraits de leurs prestations en consultant leur site web.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter