NOUVELLES

Huit conseils pour réduire votre consommation de carburant cet été

29/05/2015 08:42 EDT | Actualisé 31/05/2015 06:32 EDT
OLI SCARFF via Getty Images
A man prepares to put fuel in his van at a filling station in Manchester, northern England on May 19, 2015. Britain's annual inflation rate sank into negative territory last month for the first time in move than half a century, official data showed on May 19. AFP PHOTO / OLI SCARFF (Photo credit should read OLI SCARFF/AFP/Getty Images)

Avec l’été vient souvent une augmentation du prix de l’essence. C’est une réalité que les Québécois connaissent bien et qui ne semble pas vouloir changer. Malgré tout, été après été, nous partons au loin avec notre véhicule pour des vacances bien méritées quelque part en Ontario, dans les Maritimes, ou aux États-Unis.

Sachez que même si nous ne pouvons contrôler le prix de l’essence, il est possible de modifier quelque peu notre style de conduite, en plus de prendre quelques précautions, pour s’assurer de réduire au maximum la consommation d’essence de notre véhicule. Que ce soit au moment où vous entreprendrez un long voyage ou simplement lors de vos déplacements quotidiens, les trucs ci-dessous vous aideront à économiser à la pompe.

Évidemment, la plupart d’entre nous connaissent déjà les conseils qui suivent. Les mettre en application est cependant un peu plus difficile. J’ai moi-même tendance à avoir le pied un peu pesant, surtout lors d’essais de véhicules dont le comportement est axé principalement sur les performances. Cela dit, j’ai souvent constaté au cours de divers essais routiers la différence remarquable entre la consommation d’essence d’un véhicule roulant par exemple à 100 km/h et celle lorsque l’on roule à 120 km/h. Nous savons qu’elle existe, mais c’est encore plus impressionnant quand on le remarque par soi-même.

Je sais aussi que je serais du genre à laisser très longtemps une boîte de toit fermement en place sur mon véhicule, me disant que l’impact négatif sur l’aérodynamisme et ainsi sur l’économie de carburant ne doit pas être si important. Mais en réalité, il l’est.

Les conseils suivants n’exigent pas de changer entièrement ses habitudes de conduite ou de vie. Ils demandent simplement quelques petits ajustements qui au final pourraient réduire de façon notable la consommation de notre véhicule.

Prenons également quelques lignes pour parler des produits qui promettent un meilleur rendement écoénergétique. Nous ne parlons pas ici de systèmes de conversion au propane ou autres trucs similaires qui ont un certain mérite, mais plutôt des additifs que l’on ajoute au carburant. Selon plusieurs études effectuées par diverses organisations, dont l’Environmental Protection Agency aux États-Unis, ces produits ne fonctionnent tout simplement pas. Si l’on veut utiliser moins d’essence ou de diesel en conduisant, c’est la personne derrière le volant à qui il faut se fier.

Réduisez votre vitesse

La vitesse est de loin le plus grand ennemi de l’économie de carburant. Preuve à l’appui, en réduisant notre vitesse de seulement 10 km/h, on peut économiser jusqu’à 1,0 litre de carburant par 100 kilomètres. Même si vous aurez peut-être l’impression que vous n’avancez pas assez rapidement vers votre destination, sachez que de passer de 120 km/h à 110 km/h ajoute seulement trois minutes à un trajet de 60 kilomètres. Si vous réduisez de 20 km/h, vous économisez encore plus de carburant et vous ajoutez seulement six minutes à ce même trajet.

Évitez la conduite brusque

Les accélérations vives et les freinages brusques nuiront considérablement à l’économie de carburant de votre véhicule. Dans les deux cas, allez-y doucement avec la pédale. Tentez de prévoir les arrêts le plus longtemps possible à l’avance et enlevez votre pied droit de l’accélérateur à l’avance afin d’éviter de devoir freiner d’un coup sec. Lorsque vous quittez un feu de circulation, accélérez progressivement sans enfoncer la pédale droite.

Retirez les accessoires inutiles

La résistance occasionnée par le vent entraine une consommation plus élevée. Lorsqu'on laisse les porte-skis sur le toit ou encore une boîte de chargement, la résistance augmente, et notre utilisation de carburant également. Entre deux voyages, enlever les accessoires superflus aidera grandement l’économie de carburant.

Surveillez les pneus

Une fois par mois, vérifiez la pression de vos pneus. Des pneus qui ne sont pas suffisamment gonflés accroissent la friction entre la route et le pneu, obligeant ainsi le moteur à travailler plus fort. L’on ne ressent pas la différence, mais elle se remarque tout de même à la pompe à long terme.

LIRE AUSSI:

» Dix voitures écologiques à surveiller en 2015

Fermez la climatisation

C’est vrai qu’il fait chaud l’été, mais si la chaleur ne nous dérange pas, fermer la climatisation et baisser les fenêtres aide grandement la consommation de carburant, surtout en ville. Il est vrai que l’on réduit quelque peu l’aérodynamique si l’on roule avec les fenêtres baissées, mais les conséquences sont minimes comparativement à l’impact du système de climatisation.

Entretenez votre véhicule

Pour être économique, un véhicule se doit d’être en bonne condition mécanique. Des problèmes au niveau du système d’échappement, de la transmission ou du moteur nuiront certainement à l’économie de carburant. Même constat si l’huile à moteur n’est pas changée régulièrement.

Enlevez le poids inutile

Plusieurs d’entre nous conservent des objets plus ou moins inutiles dans notre véhicule. Nos outils, le sac de golf, des sacs de terre pour le jardin, tout cela augmente le poids que notre moteur doit trainer, et par conséquent fait en sorte qu’il doit travailler plus fort. Ainsi, la consommation augmente.

Fermez le moteur

Ce conseil est plus pertinent en hiver lorsque plusieurs d’entre nous ont tendance à faire tourner le moteur plusieurs minutes avant de quitter la maison, mais il s’applique également en été, par exemple si l’on arrête quelques minutes au dépanneur, ou nous oublions quelque chose dans la maison. Dans un tel cas, fermez le moteur, même si vous en avez pour quelques minutes seulement.

Source: EcoloAuto.com

Abonnez-vous à HuffPost Québec Autos sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Autos sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Top 10 des autos qu'on rêve d'avoir au Québec