NOUVELLES

Coupe Memorial: les Remparts bafoués 9 3 par les Rockets en demi finale

29/05/2015 11:02 EDT | Actualisé 30/05/2015 07:33 EDT
PC

QUÉBEC _ Les Remparts de Québec sont arrivés au bout de leurs ressources, vendredi soir. Amochés physiquement et disputant un troisième match en autant de soirs, les hôtes du tournoi de la Coupe Memorial ont été une proie facile pour les Rockets de Kelowna.

Les champions de l'Ouest l'ont emporté 9-3 devant une foule irascible de 9870 personnes au Colisée Pepsi.

"Quand je disais qu'il nous restait de l'essence dans le réservoir, je savais qu'il n'en restait pas beaucoup, a déclaré l'entraîneur des Remparts Philippe Boucher. Ce n'est pas une excuse. Les gars ont tout donné ce qu'ils avaient. Malheureusement, nous affrontions toute une équipe de hockey. Nous avons essayé, mais trois en trois contre les champions de l'Ouest, c'était trop."

Justin Kirkland et Rourke Chartier, deux fois chacun, Chance Braid, Leon Draisaitl, Josh Morrissey, Cole Linaker et Tyson Baillie ont obtenu les réussites des gagnants.

Adam Erne, Anthony Duclair et Dmytro Timashov ont fourni la réplique.

Fucale jusqu'au bout

Zachary Fucale a été soumis à un barrage de 44 lancers. Son opposant Jackson Whistle a connu une soirée peu occupée de 23 tirs.

Fucale a tenu à demeurer devant le filet jusqu'à la fin, à sa dernière rencontre dans les rangs juniors.

"Je ne voulais pas terminer sur le banc, je voulais rester sur la glace, a-t-il mentionné. Philippe (Boucher) m'a demandé si je voulais rester et j'ai répondu oui."

Boucher n'a pas tari d'éloges à l'endroit du jeune espoir du Canadien.

"C'est un compétiteur. Il voulait terminer sa carrière sur la glace. Je lui lève mon chapeau. Il a connu toute une carrière dans les rangs juniors. Il y a peu de gardiens qui ont été autant décorés que lui. Et c'est une bonne personne."

Fucale a remercié les deux organisations pour lesquelles il a évoluées, les Mooseheads de Halifax étant l'autre. Il a remporté la Coupe Memorial dans l'uniforme des Mooseheads en 2013.

"Je m'estime privilégié d'avoir eu la chance de jouer avec des joueurs talentueux et de bons entraîneurs. Tous les gens que j'ai côtoyés m'ont aidé du début jusqu'à la fin. Je ne serais pas ici sans eux", a-t-il résumé, en disant qu'il était trop tôt pour tracer un bilan de sa carrière chez les juniors.

Duclair, lui, était très ému d'avoir mis un point final à son passage chez les juniors.

"J'étais un enfant à mon arrivée ici à l'âge de 16 ans. Je quitte en étant un homme, a-t-il dit, entre deux sanglots. Je ne remercierai jamais assez l'organisation des Remparts, les entraîneurs Patrick Roy et Philippe Boucher, les partisans et la ville de Québec."

Pour ce qui est des Rockets, ils vont disputer le match de championnat contre les Generals d'Oshawa, dimanche soir. Ils seront

à la recherche d'une première conquête depuis 2004 tandis que les Generals tenteront de mettre fin à une traversée du désert de 25 ans.

Le clou de la soirée

Carburant à l'émotivité, les Remparts ont amorcé la soirée sur les chapeaux de roues. Erne leur a procuré les devants 1-0 à 3:11.

Peu à peu, les Rockets ont pris leur envol. Braid a complété un échange vif latéral avec Tomas Soustal et Linaker, à 9:51.

La soirée a tourné au vinaigre en deuxième période, après que les champions de l'Ouest eurent marqué trois buts rapprochés très tôt.

Les spectateurs ont pris à partie le duo d'arbitres québécois, doutant de leur impartialité. Jonathan Alarie et Olivier Gouin étaient les mêmes arbitres que l'entraîneur des Remparts Philippe Boucher a blâmés, mercredi soir. Boucher a d'ailleurs reçu une amende de 10 000$ de la Ligue canadienne, jeudi soir.

La goutte qui a fait déborder le vase a été l'excès de rudesse du défenseur Madison Bowey à l'endroit de Jérôme Verrier, à la 16e minute. Une pluie de projectiles a déferlé sur la glace, incluant des poutines... et des clous! La rencontre a été retardée de plusieurs minutes.

"Ce n'est pas à moi de juger si on a pris la bonne décision en faisant appel à ces deux arbitres", s'est contenté de dire Boucher.

Morrissey a fait 5-1 avant la fin de la tumultueuse période. Le public n'avait pas décoloré et les arbitres ont dû emprunter une voie alternative afin de réintégrer leur vestiaire en sécurité.

La troisième s'est déroulée sans anicroche, le dénouement ne faisant plus de doute.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Le hockey du bon vieux temps