DIVERTISSEMENT

FTA 2015 – Olivier Choinière vous convie à un examen de citoyenneté canadienne dans «Polyglotte» (ENTREVUE/VIDÉO)

26/05/2015 04:42 EDT | Actualisé 27/05/2015 11:45 EDT
Olivier Choinière

Les spectateurs du FTA pourront assister à une version théâtrale de l’examen de citoyenneté auquel sont confrontés les nouveaux arrivants dans « le plus beau pays du monde ». Écrite et mise en scène par Olivier Choinière, en étroite collaboration avec Alexia Bürger, la pièce Polyglotte cherche à confronter le public à sa vision fantasmée du Canada et du Québec.

Le Théâtre Aux Écuries, campé dans un quartier fortement immigrant, accueillera cette expérience scénique où des hommes et des femmes venus d’ailleurs devront passer différents tests et répondre à des questions sur leur pays d’adoption, son climat, sa politique, son architecture, ses codes de politesse… et sa langue de bois.

« Je veux nous mettre face à nos propres contradictions, comme la façon dont le Canada se présente: un pays jamais ne guerre, où tout le monde est bienvenu dans sa différence et où on peut s’exprimer librement. Je pense que ces notions sont remises en question depuis quelques années », explique Olivier Choinière.

La revanche de l’immigrant?

Ces « autres » qui sont maintenant des nôtres seront interprétés par de réels immigrants récents, qui sont encore étrangers à leur nouveau pays et à la forme théâtrale. « C’est la source première du projet : regarder le pays à travers leurs yeux. Je tenais à faire participer des non-acteurs pour me rapprocher d’une vérité. Évidemment, ça m’obligeait à définir toutes les conventions théâtrales avec eux : la présence, la projection de la voix, la façon de bouger ensemble, l’écoute, etc. Mais mon but n’était pas de les transformer en comédiens avec une formation éclair. Je voulais rester le plus proche possible de leur énergie. Ce sont eux, les personnages. »

Ces néophytes de la comédie ont été repêchés dans des centres de francisation et d’intégration du quartier entourant les Écuries, avant d’être appelés à partager leurs propres expériences pour construire le texte. « Durant les ateliers, je leur ai posé toutes sortes de questions sur leur jeune expérience au Canada. La pièce se crée en salle de répétitions. »

Alors que la pièce Trois de Mani Soleymanlou faisait appel, l’année dernière, à des acteurs issus de la deuxième ou de la troisième génération d’immigrants, afin de s’exprimer sur la dualité entre la culture québécoise et celle de leurs aïeuls, Polyglotte met de l’avant ceux qui viennent tout juste d’arriver. Leur expérience a d’ailleurs étonné Choinière sur plusieurs plans.

« Ceux avec qui je travaille sont arrivés au pays dans une dynamique d’intégration, de découverte, d’adaptation et d’acceptation. Alors que moi, j’accepte de moins en moins de vivre dans ce que le Québec et le Canada sont en train de devenir. Il y a donc un écart entre mon sentiment d’étrangeté et le leur. C’est très confrontant pour moi de voir leur obéissance et leur absence de révolte. »

La pièce Polyglotte sera présentée au FTA du 31 mai au 4 juin 2015, au Théâtre Aux Écuries. Cliquez ici pour plus de détails: www.fta.qc.ca/fr/spectacles/2015/polyglotte .

Découvrez ici la capsule de La Fabrique culturelle!

polyglotte

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Road trip en 12 pièces de théâtre d'été