NOUVELLES

«One for James»: la mémoire d'un père préservée par la propagation d'un mouvement de générosité

25/05/2015 10:38 EDT | Actualisé 25/05/2015 10:46 EDT
OneForJames/Facebook

James Bidgood, de Norwood (Ontario), est décédé dans un accident de motoneige en février, laissant dans le deuil sa femme et ses trois enfants.

James était, selon ceux qui l'entouraient, un père, un mari et un être humain exceptionnel, qui vivait vraiment sa vie au maximum. Il avait un impact sur tous ceux qui le connaissaient.

La campagne #OneForJames (« un pour James ») a été lancée pour l'honorer et pour aider sa famille et ses amis à passer à travers ces temps difficiles.

Cette campagne est de type « pay it forward », une façon de redonner au suivant en payant quelque chose dans un restaurant à la personne qui nous suit dans la ligne. James avait l'habitude de payer un café au suivant chez Tim Horton's.

james 2

L'idée est donc de proposer aux gens qui nous suivent dans la ligne de payer leur café « pour James », permettant ainsi au père de famille de survivre dans les mémoires du plus grand nombre de gens possible.

La page Facebook «One for James» a déjà 2 000 abonnés, et le mot clic #OneForJames est de plus en plus populaire sur Twitter.

Maggie, une des filles de James, a déjà reçu son café #OneForJames...

And if that doesn't pull on your heart strings....

Posted by One For James on Sunday, May 24, 2015

Le mouvement est en train de devenir viral, en partie grâce à ceux qui partagent leur bonne action sur les réseaux sociaux.


«J'en ai acheté "un pour James" à St-Albert, Alberta.»


«Acheté au suivant à Oshawa (Ontario). Un pour James.»


«Acheté un café pour James au Second Cup de St-Hubert aujourd'hui.»

James' Auntie knows what's up!#oneforjames

Posted by One For James on Sunday, May 24, 2015

«Un pour James à Collingwood (Ontario)!»

How easy? This easy. #oneforjames

Posted by One For James on Sunday, May 24, 2015

«Facile comment? Facile comme ça.»

Alors oui, un seul homme — James Bidgood — a eu un impact très positif sur le monde.

Ne lâchons pas.

Ce texte, initialement publié sur PTBOCanada.com (Facebook) et repris par le Huffington Post Canada a été traduit de l'anglais.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Ils sont décédés en 2015