NOUVELLES

«Il était de notre devoir de faire cette enquête», explique la journaliste derrière les révélations sur François Bugingo

23/05/2015 11:44 EDT | Actualisé 24/05/2015 11:58 EDT

La journaliste Isabelle Hachey du quotidien La Presse s'est expliquée sur son compte Facebook quant aux motivations qui l'ont conduite à enquêter sur le journaliste François Bugingo.

Si de nombreux internautes ont souligné le travail d'enquête rigoureux de la journaliste, d'autres ont accusé La Presse de vouloir faire la guerre aux médias de son principal concurrent.

LIRE AUSSI:

» François Bugingo brise le silence sur Facebook

» «François Bugingo: des reportages inventés de toutes pièces»: les réactions sur Twitter

» Le 98,5 FM et Groupe Média suspendent François Bugingo

Un dossier-choc paru samedi dans La Presse faisait état de «reportages inventés de toutes pièces» par le journaliste François Bugingo. La nouvelle a aussitôt créé une onde de choc dans le milieu journalistique au Québec.

Isabelle Hachey explique que «c'est à force de l'entendre (François Bugingo) et de le lire qu’[elle] a eu des doutes sur la véracité de ses propos.»

Elle prétend qu'elle songeait à vérifier ses prétentions il y a plusieurs mois déjà.

«C'est un jour triste pour le journalisme québécois, mais je crois qu'il était de notre devoir de faire cette enquête, comme nous enquêtons parfois sur des politiciens, des entrepreneurs, des médecins ou des avocats», écrit-elle.

La journaliste, qui est en nomination pour une deuxième année consécutive au prestigieux prix de journalisme Albert-Londres, estime que «c'est la crédibilité du journalisme qui est en jeu».

Richard Martineau réagit

Le polémiste Richard Martineau ne s'est pas retenu pour réagir suite aux révélations concernant son collègue François Bugingo. Sur son compte Twitter, il regrette que cette nouvelle nuise à l'image de la profession.

Retrouvez plus de réactions ici:

François Bugingo: les réactions sur Twitter

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter