NOUVELLES

Phillippe Couillard est le bienvenu à Queen's Park, mais pas à la période de questions

06/05/2015 05:10 EDT | Actualisé 06/05/2015 05:10 EDT
Radio-Canada.ca

Le premier ministre du Québec est le bienvenu à l'Assemblée législative ontarienne, mais pas durant la période de questions. Le chef par intérim du Parti progressiste-conservateur, Jim Wilson, a demandé que l'heure du discours de Philippe Couillard, qui était prévu à 10h30, soit changée pour ne pas interrompre les échanges des députés.

Alors que l'opposition n'y voit qu'un banal changement d'horaire, les libéraux craignent que toute cette affaire envoie un mauvais message.

Sur le fond les trois partis s'entendent pour dire qu'ils sont heureux de recevoir le premier ministre du Québec à l'Assemblée législative lundi prochain, une première depuis la visite de Jean Lesage en 1964. Mais la requête de Jim Wilson, qui exige que le discours de Philippe Couillard soit devancé ou reporté, vient porter ombrage à cette unanimité.

La ministre responsable des Affaires francophones, Madeleine Meilleur, croit par exemple que le premier ministre albertain sortant Jim Prentice aurait eu droit à un autre traitement.

« On lui aurait fait l'honneur de parler au moment où tout le monde est là, juste avant la période de questions. »

— Madeleine Meilleur, ministre des Affaires francophones

Le conservateur Jim Wilson jure qu'il ne s'agit que d'une formalité sans malice.

« Le gouvernement fait de la petite politique avec ça », déplore-t-il.

Mais la chef néo-démocrate Andrea Horwath lui donne aussi raison

« Essayons de trouver un horaire qui convient à tous », dit-elle.

Le bureau du premier ministre du Québec se tient quant à lui loin de la polémique. Par courriel, un porte-parole assure que Philippe Couillard est heureux de pouvoir s'adresser aux parlementaires ontariens, et que c'est à eux de déterminer l'heure du discours.

D'après le reportage d'Alex Boissonneault

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

6 faits sur Philippe Couillard