BIEN-ÊTRE

Journée internationale sans diète: et si on assumait notre corps comme il est?

06/05/2015 12:11 EDT | Actualisé 07/05/2015 11:25 EDT

Dans ces pages, nous militons pour la beauté sous toutes ses formes : couleur de peau, taille, morphologie… l’important étant d’être en santé, on ne le répétera jamais assez. En cette journée internationale sans diète: si on assumait son corps comme il est? Si on arrêtait de se priver sous prétexte d'atteindre des "pseudo" normes imposées par les diktats de beauté que les magazines de mode nous bombardent à longueur de temps?

Les «tailles plus» ont enfin le droit de citer!

Depuis l’an dernier et pour notre plus grand bonheur, les mannequins taille plus ont enfin le droit de citer dans les magazines et en cover. On pourrait citer Ashley Graham, Robin Lawley, Tess Munster… ,ces modèles qui font voler en éclat les fameux standards de beauté. Pourquoi parle-t-on tant d'elles? Parce que pour la première fois, un tiers de la population féminine peut enfin se reconnaître dans ces modèles. Environ 30% des femmes canadiennes font une taille dite "taille plus". Il était temps que l'industrie de la mode se mette à la page!

On se réjouit chaque fois qu’un shooting met en avant des beautés noires, métisses, avec des courbes voluptueuses loin des stéréotypes lissés que la société nous impose depuis des décennies. L’heure de gloire des Claudia Schiffer toucherait-elle à sa fin? Peut-être ou pas tout à fait, mais une chose est certaine : désormais il n’est plus question de se laisser imposer un modèle de beauté. En cette journée internationale sans diète : si on décidait de lâcher prise un peu…beaucoup, énormément et de tenter cet exercice : assumer son corps comme il est?

Constat

À l’heure actuelle, être insatisfait de son poids et chercher à le contrôler est devenu la norme, tout comme le fait de faire des régimes ou de se sentir coupable de manger certains aliments. Selon un récent sondage, plus de la moitié des femmes ressentent de la culpabilité lorsqu’elles mangent et près du tiers croit que bien manger implique de se priver des aliments qu’elles aiment.

Pour l’occasion, l'association ÉquiLibre déploie une campagne de sensibilisation d’envergure, soutenue par Québec en forme et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec, en collaboration avec l’Ordre professionnel des diététistes-nutritionnistes du Québec et IGA.

Différents outils sont proposés afin d’aider la population à retrouver l’équilibre en misant sur le plaisir de manger plutôt que sur la privation et la culpabilité. Cliquez ici.

Les mannequins dits "taille plus" stars

Abonnez-vous à HuffPost Québec Style sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Style sur Twitter