POLITIQUE

Le PQ et la CAQ présentent des candidats pour les élections partielles

05/05/2015 02:23 EDT | Actualisé 05/05/2016 05:12 EDT
Facebook

MONTRÉAL - Les derniers éléments de la lutte qui se déroulera pour les circonscriptions de Jean-Talon et de Chauveau, dans la région de Québec, tombent en place.

Mardi, la Coalition avenir Québec a présenté son candidat pour Jean-Talon, Alain Fecteau, un homme d'affaires de la région de Québec. M. Fecteau était jusqu'à tout récemment président du Centre local de développement (CLD) de la Jacques-Cartier. Il est à la tête de Geo Alliance, une entreprise de développement des affaires qui oeuvre à l'international.

Le Parti québécois a aussi présenté son porte-couleur mardi, Clément Laberge, qui est également un homme d'affaires de la région. Il est vice-président et directeur général de la firme De Marque, qui oeuvre dans le domaine de l'édition, la diffusion et la distribution de livres numérique. Président de l'association péquiste de comté, M. Laberge a été défait par Yves Bolduc à l'élection de 2014.

Les deux hommes auront fort à faire pour ravir la circonscription libérée en février par la démission de l'ex-ministre Bolduc: Jean-Talon est représentée par un libéral depuis sa création en 1966.

Le Parti libéral du Québec a confié la tâche de préserver ce château-fort à Sébastien Proulx. Celui-ci a toutefois défrayé la manchette pour les mauvaises raisons, récemment, ayant tourné une vidéo promotionnelle dans laquelle il se trouve non pas dans Jean-Talon, mais bien dans le comté voisin de Taschereau, détenu par la péquiste Agnès Maltais.

Ses adversaires ne manqueront pas non plus de lui reprocher son changement d'allégeance et son changement d'adresse: Sébastien Proulx a été député de l'Action démocratique du Québec (ADQ) dans Trois-Rivières de 2007 à 2008 et fut leader parlementaire de Mario Dumont lorsque l'ADQ formait l'opposition officielle.Le chef d'Option Nationale, Sol Zanetti, qui avait terminé cinquième dans Jean-Lesage avec 2,5 pour cent des voix à l'élection générale de 2014, tente à nouveau sa chance dans Jean-Talon.

Québec solidaire, pour sa part, sera représenté par Amélie Boisvert, une militante issue du milieu communautaire. Mme Boisvert est coordonnatrice d'un organisme famille, présidente du Conseil de quartier Saint-Roch et présidente fondatrice de l'organisme Plan B animation.

Guerre des médias dans ChauveauPar ailleurs, le PQ a aussi présenté mardi son candidat pour l'élection partielle de Chauveau, une candidature qui vient confirmer que ce territoire a un curieux pouvoir d'attraction sur les professionnels de l'information.

Le comté de Chauveau est en effet rendu disponible par le départ, chez les conservateurs fédéraux, de l'ex-journaliste Gérard Deltell, qui l'a détenu d'abord pour l'Action démocratique de 2007 à 2012, puis la Coalition avenir Québec par la suite.

Or, tous les candidats déclarés jusqu'ici sont issus du monde de l'information, incluant celui présenté par le chef intérimaire de la formation souverainiste, Stéphane Bédard, mardi. Il s'agit de Sébastien Couture, qui est journaliste en chef d'un mensuel indépendant, à L'Écho du Lac, qui couvre le territoire de Lac-Beauport, Stoneham et Lac-Delage.

Sébastien Couture devra affronter d'une part l'ancienne journaliste de TVA Jocelyne Cazin, qui portera les couleurs de la CAQ dans l'espoir de conserver le siège pour le parti de François Legault. Mme Cazin doit toutefois répondre aux critiques qui lui reprochent d'être «parachutée» dans la circonscription, elle qui est originaire de la région de Montréal.

Le Parti libéral n'est pas en reste avec une candidate ayant oeuvré comme journaliste à TVA, LCN, TQS et au FM93. Véronyque Tremblay qui, elle, est de la région de Québec et qui n'a pas hésité un instant à faire valoir ses origines. Elle a cependant été confrontée à son passé pour avoir admis, d'une part, qu'elle avait voté pour Gérard Deltell aux dernières élections et, d'autre part, pour avoir critiqué comme journaliste certaines politiques du Parti libéral, dont elle porte désormais les couleurs.

Québec solidaire n'a pas encore désigné son candidat pour la circonscription de Chauveau.La date des deux élections complémentaires n'est pas encore connue, mais les observateurs s'attendent à une annonce imminente en vue d'un scrutin vers le début de juin.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les citations politiques de l'année 2015