NOUVELLES

Attentats de Boston: Djokhar Tsarnaev coupable des 30 chefs d'accusation

08/04/2015 01:39 EDT | Actualisé 08/04/2015 09:50 EDT
ASSOCIATED PRESS
In this courtroom sketch, Assistant U.S. Attorney Aloke Chakravarty is depicted pointing to defendant Dzhokhar Tsarnaev, right, during closing arguments in Tsarnaev's federal death penalty trial Monday, April 6, 2015, in Boston. Tsarnaev is charged with conspiring with his brother to place two bombs near the Boston Marathon finish line in April 2013, killing three and injuring 260 people. (AP Photo/Jane Flavell Collins)

Le verdict est tombé : Djokhar Tsarnaev est reconnu coupable en vertu des trente chefs d'inculpation qui avaient été retenus contre lui à la suite des attentats à la bombe perpétrés au marathon de Boston, en 2013.

Ces attaques avaient fait trois morts et 264 blessés.

Le procès n'est pas fini pour autant

Avec ce verdict de culpabilité, le procès entre dès lors dans une deuxième phase, encore plus litigieuse puisqu'il reste à déterminer si Tsarnaev, 21 ans, doit écoper de la peine de mort ou s'il doit purger une peine de prison à vie.

Cette question cruciale sera tranchée par le même jury à qui on a donné congé pour le reste de la semaine, pour le moment. Mais lorsque le procès reprendra, tant la défense que les procureurs feront des déclarations d'ouverture.

La défense préconise l'emprisonnement à vie pour son client.

Mais la plupart des accusations pour lesquelles Djokhar Tsarnaev a été reconnu coupable sont des crimes tombant sous juridiction fédérale. Dans une déclaration d'intention déposée en janvier 2014, le procureur général Eric Holder a cité des « facteurs aggravants » qui pourraient faire en sorte que le jeune homme soit condamné à mort. Parmi ces facteurs figurent la planification substantielle et la préméditation des crimes et la manière « haineuse, cruelle et dépravée » avec laquelle ces crimes ont été perpétrés.

Mains jointes et regard baissé

Au moment de la lecture du verdict, mercredi, Djokhar Tsarnaev a gardé les mains jointes et le regard baissé. Dans la salle d'audiences bondée se trouvaient des survivants de l'attaque de même que les familles de victimes.

Les jurés se sont entendus sur un verdict après quelque 12 heures de délibération réparties sur deux jours.

Qu'un verdict de culpabilité ait été rendu contre le jeune homme n'est pas une surprise. Car, dès le début du procès, les avocats de Tsarnaev avaient concédé que leur client avait participé à l'attentat. Ces avocats alléguaient du même souffle que c'était le frère de Djokhar, Tamerlan, qui en avait été le cerveau. Alors que la défense avait appelé à témoigner quatre témoins pendant cinq heures au total, le gouvernement avait fait témoigner 92 personnes, sur plus de quinze jours.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Boston Marathon Explosion (GRAPHIC PHOTOS)