NOUVELLES

T-Rex : Le 20e anniversaire d'un bolide du Québec (VIDÉOS/PHOTOS)

20/03/2015 08:05 EDT | Actualisé 21/03/2015 07:11 EDT

Le T-Rex, c'est un véhicule à trois roues qui se conduit comme une voiture, mais qui est équipé d'un moteur de moto. Un jouet de luxe pour les passionnés de la conduite sportive. Mais c'est aussi une innovation bien québécoise, qui célèbre son 20e anniversaire.

Un texte de Vincent Maisonneuve

Pilote et journaliste automobile, Carl Nadeau a bien suivi l'évolution de l'entreprise. « C'est parti de l'idée d'un passionné, Daniel Campagna, un génie qui venait du sport automobile, qui voulait l'ultime machine pour rouler en toute légalité. »

Si le bolide gagne rapidement le cœur des amateurs de performance, le fabricant du T-Rex peine à lancer une véritable production. De 1995 à 2007, c'était une production un peu plus artisanale », explique l'actuel président de Campagna Motors, André Morissette.

Pour obtenir les moteurs, « il fallait acheter des motos Kawasaki dans les concessionnaires » pour ensuite les démonter. « On écumait tous les concessionnaires d'Amérique du Nord avec notre chauffeur et sa camionnette pour acheter tout ce qui était disponible. »

André Morissette et ses partenaires sont devenus propriétaires de Campagna en 2008, alors que l'entreprise était au bord de la faillite.

T-Rex édition 20e anniversaire


Après avoir déménagé la chaîne d'assemblage à Boucherville, ils ont mis en place un processus de production beaucoup plus rigoureux, capable de répondre aux normes les plus strictes de l'industrie. « C'est un véhicule qui va sur la route. C'est important d'avoir une constance et une stabilité dans la construction. C'est vital pour l'entreprise. »

L'équipe de M. Morissette a réglé la question du moteur. Grâce à une entente avec BMW, plus besoin de démonter des motos pour en obtenir le moteur.

« L'entente avec BMW nous permet aujourd'hui de mettre de l'avant un plan de commercialisation à l'échelle nord-américaine, pour l'instant, avec des phases subséquentes pour l'Asie et l'Europe. » — André Morissette, président de Campagna Motors

De 150 à 2000 véhicules par année

Le T-Rex coûte plus de 60 000 $. Il s'agit d'un produit de niche. Campagna n'en produit que 150 par année. Mais l'entreprise veut grimper la production à 2000 véhicules d'ici 2020. « Nous adaptons actuellement notre véhicule pour la conduite à droite pour le marché australien et celui de l'Asie-Pacifique », explique André Morissette.

Carl Nadeau estime que le T-Rex a tout ce qu'il faut pour connaître du succès à l'étranger. « Oui, on a ici un bijou québécois, mais ça va prendre des sommes importantes pour y arriver et ça ne sera pas facile pour un micromanufacturier québécois », dit-il. Après 20 ans d'existence, le bolide québécois est prêt pour de nouveaux horizons, mais la route pourrait être parsemée d'embûches.

L'édition 20e anniversaire du T-Rex:


D'autres détails sur le site dédié à l'édition 20e anniversaire.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 6 plus belles routes d'hiver au Canada