Huffpost Canada Quebec qc

«50 Shades! La parodie musicale» : se moquer de «50 Shades of Grey»

Publication: Mis à jour:
50 SHADES MUSICAL
Benoit Vermette
Imprimer

Les célébrissimes Christian Grey et Anastasia Steele de 50 Shades of Grey prendront vie sur les scènes du Québec dans une comédie musicale moqueuse et irrévérencieuse.

D’abord présentée au Festival d’Édimbourg à l’automne 2013 et dans les circuits underground, 50 Shades! La parodie musicale fait désormais un tabac Off Broadway, à New York, où elle se déploie trois fois par jour, et à Las Vegas, au Bally’s, là où Véronic DiCaire a séduit les foules.

Charmé après l’avoir applaudie trois fois, le producteur Didier Morissonneau en a acquis les droits, et sa conjointe, la chanteuse Amélie Veille, s’est chargé de l’adaptation du livret.

50 shades musical

Chez nous, 50 Shades! La parodie musicale tiendra l’affiche du 12 au 15 août, au Théâtre St-Denis. Avis aux oreilles chastes : le spectacle est réservé aux 16 ans et plus, et le rideau se lèvera sur le coup de 21h, pour faciliter l’horaire des groupes d’amies qui se délecteront d’un souper au restaurant arrosé d’une bonne bouteille avant d’aller rigoler avec cette prestation un brin cynique, mais sans prétention. Car c’est le public qu’on suppose rejoindre, celui des femmes entre 30 et 60 ans, qui ont lu la trilogie de bouquins, et qui se rendront regarder cette satire en gang, sans se prendre au sérieux.

Martin Larocque sera Christian

L’identité des principaux interprètes de 50 Shades! La parodie musicale représente parfaitement le ton grinçant mis de l’avant dans la pièce. Alors que la jeune Albane Chateau ressemble beaucoup, physiquement, à la Anastasia du film, c’est Martin Larocque qui incarnera Christian. On s’éloigne ainsi de l’image du milliardaire de 28 ans aux fantasmes sadiques, imposée dans les esprits par l’acteur Jamie Dornan au cinéma. Autour d’eux, Léane Labrèche-Dor (Kate, la meilleure amie d’Ana), Jean-François Poulin (José, le prétendant d’Ana), Marina Bastarache (la Déesse Intérieure), Daniel Delisle (Elliot, le frère de Christian), et Vanessa Duchel, Sarah Dagenais Hakim et Johanne Lapierre (les membres d’un club de lecture témoins de toute l’action) se donneront la réplique. Les répétitions débuteront en mai.

50 shades musical

L’histoire de 50 Shades! La parodie musicale n’est pas exactement celle du roman. Elle se centre sur trois femmes de banlieue, membres d’un club de lecture, qui plongent dans « l’épopée » érotique 50 Shades of Grey. Les Anastasia, Christian et autres visages devenus mythiques dans la culture populaire apparaîtront devant elles en chair et en os, s’adresseront à elles, s’adonneront à leurs jeux coquins sous leurs yeux, etc.

Pour ajouter à l’ironie du propos, on a choisi de miser sur deux niveaux de langage; alors que les lectrices s’exprimeront dans la langue québécoise courante, les protagonistes du livre, eux, parleront dans un français normatif, comme dans les longs-métrages doublés.

Dans un extrait proposé aux médias mercredi, la troupe s’est époumonée sur l’air «Un trou en moi», dont les paroles à double sens laissent place à toutes sortes de dérives de l’imagination! Des clins d’œil à d’autres productions d’envergure viendront aussi pimenter les différents tableaux.

« C’est aussi une parodie de toutes les comédies musicales connues, précise Didier Morissonneau. On a un numéro qui pastiche Les Misérables, où tout le monde est debout sur la barricade avec des drapeaux, un autre qui fait référence à Sister Act, en gospel, un autre qui rappelle Le fantôme de l’opéra… Ça va bien au-delà de 50 nuances de Grey, on rit des travers des comédies musicales, on rit de ce genre-là, avec ses grands solos, ses duos clichés, ses montées lyriques, ses gospels… Juste à lire le texte, je riais, et ça, c’est bon signe. »

Second degré

Didier Morissonneau ne crache pas du tout sur le théâtre musical, lui qui a orchestré, il y a quelques années, Le Big Bazar et Joe Dassin – La grande fête musicale. Mais son penchant pour l’humour de second degré l’a aussi amené à créer Le Cabaret Bio Dégradable, une séance de lectures de biographies de vedettes québécoises récitées sur un ton caustique, qui a tourné sur les routes de la province pendant cinq ans.

« Tu peux regarder Occupation double et rire d’Occupation double, estime le producteur. Les gens qui, comme moi, ont trouvé le livre particulièrement mauvais se font aussi un malin plaisir de voir le show, parce que ça déconstruit tous les éléments invraisemblables du livre. On pointe là-dessus. Le milliardaire qui tombe en amour avec la fille du Rona, qui a 21 ans, qui est vierge et qui n’a jamais utilisé un ordinateur de sa vie, alors que ça se passe en 2012… Ça n’a tellement pas de bon sens! Il y a plein d’éléments comiques non voulus que, nous, on souligne de façon très prononcée! »

Assez prononcée pour faire rougir les plus prudes, mais néanmoins rassembleuse. Ainsi, la nécessité de respecter l’avertissement de 16 ans et plus accolée au titre est laissée à la discrétion de chacun.

« C’est plus une indication qu’un truc légal, explique Didier Morissonneau. Il n’y a pas de nudité dans le spectacle, pas de scènes indécentes. On passe nos vulgarités à double sens, dans du symbolisme, ce qui fait que ce n’est pas si grave, s’il y a un jeune de 13 ans dans la salle. »

On peut avoir plus d’informations sur 50 Shades! La parodie musicale en consultant la page Facebook officielle de la pièce.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

À lire aussi sur le HuffPost Québec

Close
50 Nuances de Grey
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

'50 Shades' is a stage phenom too, as musical parody

Stars of '50 Shades' Musical Parody Share Workout Secrets

Musical parody '50 Shades!' at Starlight Theatre is raw and raucous

Cecil native creates 'Fifty Shades' musical parody

'50 Shades' musical parody at the Paramount shows genteel book club's off-the ...