POLITIQUE

Propos racistes sur Facebook : les équipes Drainville et Péladeau s'en dissocient

05/03/2015 11:36 EST | Actualisé 06/03/2015 12:12 EST
ASSOCIATED PRESS
FILE - This Oct. 11, 2010 file photo, shows the logo of the online network Facebook, recorded in Munich with a magnifying glass of a computer screen of a laptop. Facebook said Tuesday, Nov. 29, 2011, it is settling with the Federal Trade Commission over charges it deceived consumers. The FTC had charged that the social network told people they could keep the information they share private and then allowed for it to be made public. The charges go back to 2009.(AP Photo/dapd, Joerg Koch)

Les équipes de campagne de Bernard Drainville et Pierre Karl Péladeau condamnent fermement les commentaires haineux et xénophobes qui se multiplient dans les groupes privés sur Facebook, en réaction au billet de blogue Le racisme à visage découvert publié sur le Huffington Post Québec.

Ces pages Facebook ne sont gérées ni par les équipes des deux candidats à la direction ni par le Parti québécois, mais bien par des internautes qui se réclament des partisans de Péladeau ou de Drainville.

La création de la page APPUI A BERNARD DRAINVILLE remonte au débat sur la Charte des valeurs et se voulait un groupe d’appui au projet de laïcité, d’où l’adhésion des députés Mathieu Traversy et Carole Poirier, entre autres.

Or, les captures d’écran du blogueur Alex Noël montrent maintenant un ramassis de remarques islamophobes, allant des commentaires racistes aux appels au meurtre.

racisme 2

L’équipe de campagne de Bernard Drainville, qui dit n’avoir rien à voir avec ce groupe « d’appui », a demandé à plusieurs reprises à Facebook de fermer la page sans succès.

signalement facebook drainville

Ci-dessus, la réponse de Facebook à Stéphane Jolicoeur, l'attaché de presse de Bernard Drainville.

« M. Drainville se dissocie totalement des propos racistes ou haineux publiés sur cette page ou ailleurs », a commenté son équipe, contactée par le Huffington Post Québec à ce sujet.

Ils ont réitéré à nouveau leur désir de fermer la page, malgré une douzaine de refus.

Le groupe privé Les amis de Pierre Karl Péladeau - Pour une droite souverainiste, qui a pour but de «suivre l'actualité politique» du candidat, est lui aussi indépendant.

Du côté de PKP, on assure ne tolérer « aucun propos raciste, haineux ou xénophobe ».

« Sur sa page Facebook personnelle, on les supprime, soutient son attaché de presse Marc-André De Blois. On dénonce ce genre de propos-là. »

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Chefferie du PQ: leurs positions sur la charte et la souveraineté