BIEN-ÊTRE

Au défilé de Victoria Beckham, David et ses quatre enfants font encore le spectacle

16/02/2015 09:30 EST | Actualisé 16/02/2015 09:30 EST
AFP

Si tu n'amènes pas ton enfant à ton défilé de la Fashion Week, tu as raté ta vie. Sous les yeux de sa petite famille au complet, la créatrice britannique et ex-Spice Girl Victoria Beckham a présenté une collection sobre et élégante à la Fashion Week de New York dimanche 15 février, et annoncé l'ouverture prochaine d'une deuxième boutique, en Asie.

Son époux, l'ancienne star britannique du football David Beckham et époux de la star du jour était là, au premier rang, avec les quatre enfants du couple et en grande conversation avec la rédactrice en chef du magazine Vogue Anna Wintour. Très chic, la petite Harper, 3 ans, sur ses genoux, vêtue d'une petite robe noire sur un chemisier blanc et de petits souliers vernis à boucle, tentait d'immortaliser, avec son propre appareil, les créations de sa maman.

A ses côtés, ses trois frères escortaient avec allure leur père, tous vêtus de noir. Brooklyn, 15 ans, semblait filmer discrètement sur son téléphone le défilé, tout comme son frère Romeo, qui a posé pour la griffe britannique Burberry. Malgré tout l'intérêt qu'Harper porte au travail de sa mère, il semblerait que le temps lui ai semblé un peu long :

La petite fille a su tenir en place pendant tout le défilé faisant preuve de plus de patience que North, la fille de Kanye West qui avait dû patienter près d'une heure entre sa mère, Anna Wintour et Beyoncé avant que le défilé de son père pour Adidas ne commence enfin.

Une collection sexy et libératrice

Très loin de son passé de pop star, la créatrice a une nouvelle montré dimanche son aptitude à sublimer avec sobriété et une élégance presque formelle le corps de la femme, dans un ensemble de tenues s'inspirant de la coupe de manteaux ou de vestes. En coulisses, Victoria Beckham a dit avoir voulu créer une collection à la fois sexy, libératrice et pleine de mouvement, jouant sur la longueur de jupes et robes descendant jusqu'au tibia, de pulls en laine torsadée à col roulé, de manteaux amples pour des corps qui bougent.

Elle a aussi mentionné que 2015 serait pour elle une année marquée par l'Asie, où "au rythme où vont les choses actuellement", elle a l'intention d'ouvrir une deuxième boutique Victoria Beckham. Celle qui s'est hissée en tête d'un classement des entrepreneurs britanniques en 2014, avait ouvert sa première boutique à l'automne dernier, dans le quartier londonien de Mayfair, d'une surface de plus de 500 mètres carrés.

Quelques modèles de la nouvelle collection de Victoria Beckham (l'article se poursuit après le diaporama)

Le défilé Victoria Beckham

De l'orange vif dans un océan de sobriété

Dans une salle aux hauts plafonds d'un immeuble du début du XXe siècle, ornée de peintures murales néo-Renaissance, les invités de Victoria Beckham, glacés par des températures de -9°C dehors, étaient accueillis par des petites tasses de thé Earl Grey brûlant. Victoria Beckham ne s'est rien interdit en osant le mariage noir/ bleu marine, ainsi que des apparitions d'orange vif ou pâle en plus des tons blanc, gris, crème et noir qui lui sont chers.

"Des coupes familières ont été déconstruites et retravaillées, les volumes ont été aménagés, les éléments empruntés à la garde-robe masculine ont été retravaillés pour s'adapter à la morphologie féminine", décrivait une note de défilé. Des manteaux de laine amples, des robes rehaussées par de gros boutons caramel structurant la silhouette précédaient une petite série de sweat-shirts à la coupe asymétrique et déconstruite, très réussis, apportant la touche nécessaire de fantaisie.

Dans les coulisses du défilé Beckham

Abonnez-vous à la page Facebook du HuffPost Art de vivre
Suivez le HuffPost Art de vivre sur Twitter