DIVERTISSEMENT

L'ex-blogueur Gab Roy fait une nouvelle apparition dans une vidéo

10/02/2015 06:45 EST | Actualisé 10/02/2015 07:25 EST
Capture d'écran

Une fois de plus, l’ex-blogueur Gab Roy fait une apparition dans une vidéo sur le web. Cette fois, c’est pour faire la promotion du spectacle de l’humoriste Alexandre Douville, qui se tiendra le 9 avril prochain à l’Olympia de Montréal.

Dans la courte vidéo mise en ligne lundi soir sur Facebook, on aperçoit l’humoriste Alexandre Douville pénétrer dans le fictif bureau de son avocat, occupé avec un client, afin de discuter avec ce dernier de la légalité de ses textes, à savoir s’il ne franchit pas trop les limites de l’acceptable. Au bout d’une minute, après un court échange censuré, Douville se tourne vers le client en question, demeuré discret jusque-là, pour le questionner. Il s’agit de nul autre que Gab Roy, le controversé blogueur qui purge actuellement une peine de 18 mois de prison.

«Sinon, toi, tu en penses quoi?» le questionne Douville.

«Man, j'aurais jamais assumé ça!» réplique aussitôt Gab Roy, laissant ainsi entendre que le spectacle de Douville s'annonce cru et mordant.



Joint par Le Huffington Post Québec, Alexandre Douville explique que la vidéo a été filmée au début du mois de janvier, bien avant que Gab Roy reconnaisse sa culpabilité dans une vidéo filmée par le blogueur Matthieu Bonin.

Néanmoins, celui qui décrit son humour comme un «mélange de satire, d’ironie, de sarcasme et d’humour noir » se défend d’avoir eu recours à Gab Roy dans une démarche d’exagération, même si son entourage a quelque peu hésité avant de diffuser la vidéo, craignant que l’humoriste soit victime d'une campagne de culpabilité par association.

«Winston Churchill s’est tenu sur la même photo que Staline et il ne soutenait pas le communisme pour autant tout comme le régime de Staline», résume l’humoriste au bout du fil, qui assume totalement son gag, même s’il est conscient que la participation de Gab Roy pourrait ne pas faire l'unanimité.

Dans ce spectacle, intitulé La Ligne, l'humoriste s'arrêtera sur des thèmes chauds, notamment la notion d'égalité entre les hommes et les femmes puis la question de la dénonciation du communautarisme victimaire. «En gros, je parle de la morale établie qui est souvent politisée, que je transgresse, et les paradoxes sociaux, comme sur l'image», explique l'humoriste.

Rappelons que l’ex-blogueur Gab Roy a été condamné à 18 mois de prison avec une probation de deux ans le 30 janvier dernier, après avoir plaidé coupable à deux des quatre chefs d'accusation qui pesaient contre lui, soit leurre auprès d'une mineure de moins de 18 ans et contacts sexuels avec une mineure de moins de 16 ans.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

11 spectacles d'humour à ne pas manquer en 2015