DIVERTISSEMENT

Suzanne Clément accumule les tournages en France

09/02/2015 10:20 EST | Actualisé 09/02/2015 10:20 EST
Ian Gavan via Getty Images
CANNES, FRANCE - MAY 24: Actress Suzanne Clement attends the Closing Ceremony and 'A Fistful of Dollars' screening during the 67th Annual Cannes Film Festival on May 24, 2014 in Cannes, France. (Photo by Ian Gavan/Getty Images)

La carrière de Suzanne Clément en France semble prendre son envol. L’actrice enchaîne les tournages. Rien que pour les prochaines semaines, elle participera à plusieurs productions, dont Les taulardes de Audrey Estrougo et Les premiers, les derniers de Bouli Lanners.

Les Français ont déjà pu découvrir Suzanne Clément en novembre dernier au cinéma. Elle fait partie de la distribution du long métrage À la vie, le film de Jean-Jacques Zilbermann (encore inédit au Québec) où elle incarne avec Julie Depardieu et Johanna ter Steege une des survivantes du camp d'Auschwitz.

«J’ai beaucoup de travail en ce moment, a-t-elle déclaré lors d'une courte entrevue téléphonique. Je viens de terminer un tournage et j’en recommence un autre.»

Clément est présentement à Rennes en Bretagne où elle termine Les Taulardes avec Sophie Marceau. «Je joue une détenue. Mon expérience dans Unité 9 m’a beaucoup aidé même si mon rôle est plutôt différent de celui de Shandy.»

Dans quelques jours, l’actrice québécoise sera devant la caméra du Belge Bouli Lanners. Présenté par son auteur comme un «western contemporain et métaphysique», le film réunira également Albert Dupontel. «J’ai vraiment hâte de vivre cette expérience», a-t-elle affirmé.

L’effet Mommy

Pour l’actrice, si les propositions cinématographiques se sont accélérées, c’est depuis la présentation de Mommy en compétition officielle au dernier Festival de Cannes. «Le film de Xavier Dolan a été tellement bien accueilli. Cela a créé un certain buzz autour de mon nom. J’ai alors pensé qu’il était peut-être temps de tenter ma chance en France.»

Mais elle est restée vague quant à son avenir en Hexagone. «En ce moment, je suis sans domicile fixe, a-t-elle ajouté à la blague. Je ne planifie pas une carrière. Je vais selon les projets qu’on me propose.»

L’actrice n’a pas oublié le Québec pour autant. On la verra au côté de Patrick Huard dans Guibord s'en va-t-en-guerre, le prochain de Philippe Falardeau. Dès l’automne prochain, elle rejoindra Paul Doucet pour le film anglophone Rest Home du réalisateur australo-mexicain Michael Rowe qu’il tournera à Montréal.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des gifs du film Mommy de Xavier Dolan