NOUVELLES

Le PQ a commis une erreur avec une proposition portant sur le référendum

08/02/2015 03:12 EST | Actualisé 08/02/2015 03:12 EST
PC

LAVAL, Qc - Le Parti québécois a commis une erreur en inscrivant à son conseil national une proposition portant sur le moment d'un référendum, a reconnu dimanche son président Raymond Archambault.

En clôturant l'événement, qui a réuni 450 délégués, M. Archambault a affirmé que les militants péquistes ne veulent pas entendre parler de référendum.

Samedi, les délégués ont rejeté une proposition dont l'objectif était de réitérer l'article 1.1 de ses statuts prévoyant que l'objectif du PQ est de faire un référendum au moment opportun sur l'indépendance du Québec.

Les militants ont toutefois adopté une proposition déclarant que le PQ veut prioritairement faire l'indépendance, de façon démocratique.

Lors d'un point de presse, dimanche, M. Archambault s'est défendu de vouloir mettre le couvercle sur la question de la stratégie d'accession à l'indépendance du PQ.

Le président a repris à son compte l'approche préconisée par un des candidats, Pierre Karl Péladeau, qui veut se concentrer sur la promotion de l'indépendance sans préciser le moment où un référendum serait opportun.

"Les militants ont raison, il faut être clair mais avant de parler de ça, c'est de se préparer, de préparer le projet de pays, a-t-il dit. On ne peut pas commencer à parler de la date du référendum, à mon avis, si on n'a pas fait notre travail, un travail de préparation."

M. Archambault a affirmé que les règles du conseil général empêchaient une "mise au dépôt" de la proposition réitérant l'article 1.1, ce qui a forcé les délégués à "battre ce paragraphe là pour le faire disparaître."

"Ce qui s'est produit, c'est que ce paragraphe n'aurait pas d se retrouver dans la déclaration de Laval, tout simplement. Ç'a été une erreur d'avoir laissé ça là."

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Qui pourrait prétendre à la chefferie du PQ?