NOUVELLES

La Corée du Nord teste cinq missiles à courte portée, selon la Corée du Sud

08/02/2015 12:04 EST | Actualisé 10/04/2015 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
FILE - In this Dec. 26, 2014 file photo, a North Korea's mock Scud-B missile, center, stands among South Korean missiles displayed at Korea War Memorial Museum in Seoul, South Korea. South Korea said Tuesday, Jan. 6, 2015 that rival North Korea has a 6,000-member cyber army dedicated to disrupting the South's military and government. The figure is a dramatic increase from its earlier estimate that the North had a cyberwarfare staff of 3,000. Seoul's Defense Ministry said in a report that North Korea may also have gained the ability to strike the U.S. mainland because of its recent progress in missile technology, which was demonstrated in five long-range missile tests in 2009 and 2012, and is advancing in efforts to miniaturize nuclear warheads to mount on such missiles. (AP Photo/Ahn Young-joon, File)

SÉOUL, Corée du Sud - La Corée du Nord a testé cinq missiles à courte portée dans la mer, dimanche. Il s'agissait d'un deuxième test du genre cette année, selon un représentant de la Défense sud-coréenne.

Le représentant du ministère de la Défense sud-coréen a indiqué, sous le couvert de l'anonymat, que les missiles, tirés depuis une ville côtière de la Corée du Nord, avaient parcouru environ 200 kilomètres avant de plonger dans les eaux de la côte est du pays.

La Corée du Nord teste régulièrement des missiles, des roquettes et de l'artillerie, mais ces derniers essais surviennent au moment où les deux Corées n'arrivent pas à s'entendre sur les termes d'une possible rencontre entre leurs deux leaders. Les deux pays ont lancé l'idée d'un tel sommet le mois dernier, et il s'agirait d'une troisième rencontre du genre depuis la division des deux Corées, il y a 70 ans.

Le mois dernier, la Corée du Nord avait déclaré aux États-Unis qu'elle était prête à imposer un moratoire temporaire sur ses essais nucléaires, à condition que Washington annule ses exercices militaires communs avec la Corée du Sud. Les États-Unis avaient cependant rejeté cette proposition, qu'ils avaient perçue comme une «menace implicite».

L'an dernier, la Corée du Nord a effectué un nombre inhabituellement élevé d'essais de missiles et d'autres armes, subissant les critiques de la Corée du Sud.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

La Corée du Nord en photos