NOUVELLES

Patinage courte piste: les frères Hamelin sur le podium à Dresde, en Allemagne

08/02/2015 04:05 EST | Actualisé 10/04/2015 05:12 EDT
Jordan Mansfield - ISU via Getty Images
DRESDEN, GERMANY - FEBRUARY 08: #120 Francois Hamelin of Canada (R) leads the pack down the straight during the Men's 500m Mens A final on day 2 of the ISU World Cup Short Track Speed Skating on February 8, 2015 in Dresden, Germany. (Photo by Jordan Mansfield - ISU/Getty Images for ISU)

DRESDE, Allemagne - Les frères François et Charles Hamelin sont montés sur le podium à la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, dimanche.

Le premier a raflé l'argent au 500 m et le second le bronze sur 1500 m.

«J'ai profité d'un petit coup de chance en demi-finale quand une double chute m'a ouvert la voie, mais j'ai fait une très belle course en finale, a affirmé François Hamelin. J'ai mené pendant trois tours et demie, puis je me suis fait dépasser, alors que j'ai fait une petite erreur qui a provoqué un léger déséquilibre.

«Mais quand même, ce retour sur le podium fait du bien après les embûches des deux premières Coupes du monde cette saison, a-t-il ajouté. C'est bien d'être de retour au niveau où je dois être.»

Absentes du podium dans les épreuves individuelles, les Canadiennes ont fait amende honorable en remportant le relais 3000 m.

En finale, Kim Boutin, Kasandra Bradette, Audrey Phaneuf et Marianne St-Gelais ont devancé les Néerlandaises et les Italiennes.

«La Chine et la Corée du Sud n'étaient pas en finale, alors on savait que l'or était plus qu'à notre portée. Mais il fallait quand même faire attention et nous assurer de connaître une course solide pour rester en contrôle, a indiqué St-Gelais. Comme on s'y attendait, les autres équipes se sont battues entre elles pendant qu'on était devant. On savoure cette victoire, même si on sait que des équipes manquaient à l'appel.»

Genève Bélanger et Valérie Maltais, qui ont participé aux rondes précédentes, repartiront elles aussi de l'Allemagne avec une médaille d'or.

«Je suis contente de cette médaille après avoir participé aux journées de vendredi et samedi, a indiqué Bélanger. Je comprends pourquoi on ne m'a pas fait patiner dimanche, parce que j'ai quand même eu quatre courses de 1500 mètres à disputer durant la journée. J'étais fière d'encourager mes coéquipières du bord de la patinoire.»

En finale du 500 m, François Hamelin a terminé 0,26 seconde derrière le Russe Dmitry Migunov, qui a stoppé le chrono à 41,066 s. Le Coréen Yoon-Gy Kwak (41,412 s) a fini troisième.

Également finaliste sur cette distance, le Montréalais Olivier Jean a été pénalisé et a pris le cinquième rang. Guillaume Bastille a pour sa part été éliminé en ronde de repêchage et a terminé 21e.

La finale masculine du 1500 m a été l'affaire du Russe Semen Elistratov (2 min 14,013 s). Le Coréen Seungsoo (2 min 14,147 s) a suivi au deuxième rang, tandis que Charles Hamelin (2 min 14,236 s) s'est classé troisième.

Samuel Girard (2 min 14,396 s) a terminé tout juste derrière son coéquipier au quatrième échelon.

«C'était une course différente avec huit patineurs en finale, alors la clé était de rester en première moitié de peloton pour éviter de perdre trop d'énergie à essayer de revenir par la suite, a indiqué Charles Hamelin. Il a fallu que je fasse quelques dépassements astucieux pour y parvenir. Avec quelques tours à faire, j'étais devant mais je sentais que je n'allais pas avoir les jambes pour continuer à la même vitesse, alors j'ai surtout cherché à bien doser mon énergie. À la fin, je me suis fait dépasser par le Russe, puis le Sud-Coréen. J'ai essayé de revenir, mais j'ai failli trébucher alors j'ai ensuite cherché à assurer la médaille.»

Chez les femmes, Valérie Maltais, Genève Bélanger et Kim Boutin étaient toutes les trois de la finale A du 1500 m et ont respectivement terminé cinquième, sixième et septième.

Les Coréennes ont réussi un doublé grâce à Suk Hee Shim et Alang Kim. La Chinoise Jiaying Tao a complété le podium.

Au 500 m, Audrey Phaneuf, 13e, Marianne St-Gelais, 15e, et Kasandra Bradette, 16e, ont toutes les trois été éliminées en quarts de finale.

L'étape d'Erzurum en Turquie sera la prochaine destination de la Coupe du monde, à partir de vendredi.

INOLTRE SU HUFFPOST

Les médailles des Québécois à Sotchi