POLITIQUE

Décès de Gilles Rhéaume, ex-président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal

08/02/2015 05:08 EST | Actualisé 10/04/2015 05:12 EDT
Facebook

MONTRÉAL - L'ancien président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal (SSJBM), Gilles Rhéaume, est décédé dans la nuit de samedi à dimanche à l'âge de 63 ans.

M. Rhéaume a rendu l'âme à l'Hôpital Pierre-Boucher de Longueuil. On ignore la cause de son décès.

Gilles Rhéaume a été une figure marquante du mouvement indépendantiste québécois. Il a été à la tête de plusieurs organisations qui prônaient la souveraineté du Québec et la défense de la langue française, dont le Mouvement souverainiste du Québec (MSQ).

L'actuel président de la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal, Maxime Laporte, estime que le Québec vient de perdre un homme d'exception, «un de ses plus grands défenseurs».

Par voie de communiqué, M. Laporte a qualifié Gilles Rhéaume «d'être inspirant, passionné et profondément libre». Il souligne que «sa verve, sa maîtrise de la langue française, sa connaissance encyclopédique du monde et particulièrement de l'histoire nationale du Québec, de même que son combat courageux pour l'indépendance et la république ont fait de lui un patriote au sens véritable du terme».

M. Rhéaume a dirigé la SSJBM de 1981 à 1985.

Le chef intérimaire du Parti québécois, Stéphane Bédard, a louangé la «formidable détermination et (les) convictions profondes» du défunt. Selon lui, le nom de Gilles Rhéaume sera toujours associé à la quête de l'indépendance «parce qu'il avait foi en la capacité des Québécois à prendre leur destinée en main».

INOLTRE SU HUFFPOST

Référendum de 1995: et le NON l'emporta!