NOUVELLES

Raïf Badawi échappe encore à la flagellation

06/02/2015 07:11 EST | Actualisé 06/02/2015 07:44 EST
Amnesty International

Raïf Badawi évite une nouvelle fois la flagellation, selon ce que rapporte vendredi Amnistie internationale.

Le site Web français de l'organisme rappelle que le report de cette punition intervient après que plusieurs grâces aient été accordées ces derniers jours en Arabie saoudite.Raïf Badawi a reçu le 9 janvier les 50 premiers coups de fouet de sa peine qui en totalise 1000. Il en a été exempté les deux vendredis suivants pour des raisons médicales.Le 30 janvier, toutefois, il a échappé au châtiment sans avoir été évalué par un médecin comme le prévoit la procédure saoudienne.

On ignore la cause du plus récent report.

Plus tôt cette semaine, Amnistie internationale a obtenu confirmation que la cause du blogueur avait été transférée au tribunal pénal. Les implications de ce renvoi demeurent toutefois inconnues.

En plus d'une condamnation à 1000 coups de fouet, M.Badawi a été condamné à 10 ans d'emprisonnement et à une forte amende pour avoir invité les musulmans à faire preuve de plus de tolérance envers les non-musulmans.La femme et les trois enfants de Raïf Badawi sont réfugiés à Sherbrooke.

LIRE AUSSI:

» «30 vies» lance un appel à la mobilisation

» Raif Badawi candidat au prix Nobel de la paix 2015

» Raif Badawi, le défenseur saoudien de la liberté d'expression

Qui est Raif Badawi?


Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter