NOUVELLES

Après l'autoroute 19, la Rive-Nord rêve maintenant du prolongement de la 13

06/02/2015 04:34 EST | Actualisé 06/02/2015 04:34 EST
Radio-Canada.ca

Après l'autoroute 19, des maires de la Rive-Nord demandent à Québec de parachever l'autoroute 13 entre Boisbriand et l'autoroute 50, à Mirabel. Une idée qui pourrait attirer l'attention du ministre des Transports si le privé s'en mêle.

Un texte de Francis Labbé

Selon nos informations, Transports Québec analyse une étude d'opportunité sur le prolongement de l'autoroute 13. « Les recommandations de l'étude serviront à affermir les réflexions du Ministère et de ses partenaires quant aux interventions à mettre de l'avant pour la région », a écrit une porte-parole du ministère.

Le maire de Mirabel, Jean Bouchard, fait du prolongement de l'autoroute 13 l'une de ses priorités au cours des prochaines années. « Les grands axes routiers des Basses-Laurentides sont congestionnés. Prolonger la 13 permettrait de les désengorger », affirme-t-il.

« Et ça ne serait pas si difficile à réaliser puisque le tracé a déjà été établi et que les deux tiers des terrains appartiennent déjà à Québec et, dans une moindre mesure, à Ottawa. Il n'y a qu'une petite partie qui appartient toujours à des intérêts privés, entre la 640 et la 50 », poursuit-il.

Le ministre ne ferme pas la porte

Le ministre des Transports, Robert Poëti, affirme que ce prolongement n'est pas envisageable à court terme.

« Ce n'est pas actuellement dans nos prévisions », affirme-t-il. « Nous n'avons pas encore reçu le rapport du BAPE sur le prolongement de la 19, qui lui, est prévu au plan québécois d'infrastructures. »

« Mais à moyen terme, ce n'est pas impossible, si l'argent vient du privé » rajoute le ministre. « Si jamais il y avait un plan d'affaires et que l'on prévoit par exemple un lien de transport collectif rapide, pour raccorder avec le futur train de l'ouest, ce n'est pas impossible. »

Appui de Laval

Le maire de Laval, Marc Demers, a demandé à la Communauté métropolitaine de Montréal de se pencher sur le sujet. Il appuie la démarche du maire de Mirabel.

« En tant que région, nous sommes en concurrence avec d'autres villes du Canada, comme Vancouver et d'autres. L'apport économique de nos deux aéroports est important, puisque le frêt aérien et le cargo vont très bien à Mirabel », explique Marc Demers.

Recherche de partenaire

Devant l'ouverture du ministre Poëti, le maire de Mirabel, Jean Bouchard, a décidé de partir à la recherche de partenaires privés pour financer le projet.

« Nous allons approcher des entreprises afin de vérifier leur intérêt, dit-il. Je suis convaincu que nous pourrons trouver parce que plusieurs grandes entreprises sur notre territoire gagneraient à ce que la 13 soit prolongée jusqu'à l'aéroport. »

« Et nous sommes nous-même, en tant que ville, prête à investir pour aménager un tronçon. Ça pourrait être un boulevard urbain, par exemple », conclut le maire.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Les 10 plus belles routes panoramiques au Canada